Décédé à 56 ans, ce que les États-Unis retiennent d' Hamed Bakayoko

Les USA ont rendu hommage au défunt Hamed Bakayoko
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 mars 2021 à 19:08 | mis à jour le 12 mars 2021 à 19:08

Anthony J. Blinken, Secrétaire d'Etat américain, a adressé les «sincères condoléances» des États-Unis à la Côte d'Ivoire, suite au décès d’ Hamed Bakayoko, Premier ministre ivoirien.

Décès d' Hamed Bakayoko : Les USA expriment leur solidarité au peuple ivoirien

Dans une déclaration dont copie est parvenue à Afrique-sur7.fr, les États-Unis d’ Amérique, par la voix de son secrétaire d’Etat Anthony J. Blinkens, ont adressé un message de compassion au peuple ivoirien dont le Premier ministre est décédé, mercredi 10 mars dernier, des suites d’un cancer fulgurant.

« Au nom des États-Unis, j’offre mes sincères condoléances au peuple et au gouvernement ivoirien suite au décès du Premier Ministre Hamed Bakayoko, le 10 mars », s'est exprimé l’officiel américain.

M. Blinken dit retenir du défunt chef du gouvernement ivoirien, l'image d'un homme qui a servi son pays « avec dévouement ».

« Tout au long de sa carrière politique, il a toujours pensé que la Côte d’Ivoire était un pays de paix et de solidarité et s’est efforcé de promouvoir cet idéal. Les États-Unis apprécient profondément le partenariat du Premier Ministre Hamed Bakayoko au service de la promotion des opportunités économiques et du développement durable pour tous les Ivoiriens, et nous partageons sa vision d’un avenir radieux et prospère pour la Côte d’Ivoire », a temoigné le chef de la Diplomatie américaine.

« Toutes nos pensées accompagnent la famille Bakayoko, le gouvernement et le peuple ivoirien. Nous sommes aux côtés de tous les Ivoiriens qui honorent la mémoire d’Hamed Bakayoko », a-t-il poursuivi.

C’est le 18 février dernier que le Premier ministre ivoirien avait été transféré d’urgence vers Paris, la capitale française, pour y subir une série d’examen.

La détérioration de son état de santé avait nécessité par la suite son transfèrement vers l’Allemagne où il succombera quatre jours plus tard, à son mal.

L’annonce le 10 mars 2021, de son décès subit, a plongé la Côte d’Ivoire dans « une grande tristesse ».

« Je rends hommage au Premier ministre, Hamed Bakayoko, mon fils et proche collaborateur, trop tôt arraché à notre affection », a réagi le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, saluant « un grand homme d’État, un modèle pour notre jeunesse, une personnalité d’une grande générosité et d’une loyauté exemplaire ».

« Hamed était un homme au grand cœur, affable et sociable. C’était un rassembleur aimé de tous, avec un charisme exceptionnel (…) Le Président Alassane Ouattara, qui le considérait comme son fils et moi même, avons toujours été l’objet de sa profonde affection. Sa loyauté fut à toute épreuve. Nous ne l’oublierons jamais», témoigne pour sa part la Première Dame ivoirienne, Dominique Ouattara.

La dépouille mortelle du Premier ministre Hamed Bakayoko, est attendue ce samedi 13 mars 2021 à Abidjan. L'inhumation est prévue pour le vendredi 19 mars prochain. Un deuil national est également décrété sur toute la période des obsèques.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus