Après Arafat au Félicia, Hamed Bakayoko va mettre le feu à Ebimpé

Après Arafat au Félicia, Hamed Bakayoko va mettre le feu à Ebimpé
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 16 mars 2021 à 19:30 | mis à jour le 16 mars 2021 à 19:30

Les artistes ivoiriens et autres africains s’activent pour rendre un hommage riche en sons et en lumières à Hamed Bakayoko. Ces acteurs du showbiz, à la suite des politiques et autres acteurs de la société civile ivoirienne, se sont donné rendez-vous au stade d’Ebimpé, ce mercredi 17 mars, pour élever leur « parrain » au Panthéon de la culture africaine.

Animations artistiques au stade d'Ebimpé pour Hamed Bakayoko

10 mars 2021, cette date restera à jamais marquée dans les annales de la politique ivoirienne, et par delà, de celles du showbiz. Et pour cause, Hamed Bakayoko est décédé des suites d'un cancer fulgurant dans un centre hospitalier de Fribourg, en Allemagne. Émoi, consternation et désolation se mêlèrent aux larmes des millions de personnes à Abidjan ou dans d’autres capitales africaines, qui pleuraient le désormais ex-chef du Gouvernement ivoirien.

Le Président ivoirien, Alassane Ouattara et son épouse Dominique Ouattara, dont c’était le « fils », ont rendu un hommage plein d’émotions à l’illustre disparu. Toute la classe politique ivoirienne, notamment l’ex-président Henri Konan Bédié, leader du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’ancien chef d’État Laurent Gbagbo, fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), Guillaume Soro, ancien Président de l’Assemblée nationale ivoirienne et ancien chef de la rébellion ivoirienne établie à Bouaké, Charles Blé Goudé, ancien leader des jeunes patriotes, pour ne citer que ceux-là, ont pris leur belle plume pour rendre un hommage appuyé au Golden Boy, maître artificier de la réconciliation entre les partis politiques ivoiriens à la suite de la crise électorale d’octobre 2020.

Outre le deuil national de huit jours qui a été décrété par la présidence ivoirienne, la dépouille d'Hamed Bakayoko est arrivée à Abidjan, samedi dernier, dans une atmosphère sépulcrale. Le programme des obsèques de l'ancien chef de gouvernement de Côte d'Ivoire est d'ailleurs connu de tous. Et selon ledit programme actualisé, un hommage de la Nation sera rendu à Hambak, le mercredi 17 mars, de 9h à 12h, au palais présidentiel dans la capitale économique ivoirienne, avant que le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et les partis politiques et autres associations ne prennent la relève sur le coup de 16h. Puis, ce sera au tour des artistes de rendre un hommage rythmé. À cet effet, de nombreux artistes sont d’ores et déjà annoncés du côté du stade d’Ebimpé, dans la banlieue abidjanaise. Il s’agit notamment de Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Dadju, Sidiki Diabaté. Y compris les artistes nationaux, qui ont bénéficié pour la plupart des largesses pécuniaires du Golden Boy.

Féru de la musique congolaise, Hamed Bakayoko aura également droit à un hommage du même genre à Kinshasa. L’ambassadeur de Côte d’Ivoire en République démocratique du Congo (RDC), SE Joachim D. ANVIRE, a également annoncé dans un communiqué, dont Afrique-sur7 a reçu copie, que « la communauté congolaise organise une célébration publique, ce mercredi 17 mars 2021, de 14h à 18h, à l’espace 1, 2, 3 situé dans la commune de Kasa-Vubu sur l’avenue Gambela et Enseignement, en face du stade des martyrs, en hommage à SEM Hamed Bakayoko, Premier ministre, ministre de la Défense et grand mécène de la musique congolaise ».

Il faut par ailleurs noter que cette célébration musicale à titre posthume rappelle à tous points de vue, celle réservée à Arafat DJ, le filleul attitré de feu le Premier ministre Hamed Bakayoko, dans la nuit du 30 au 31 août 2019, au stade Félix Houphouët Boigny d'Abidjan.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus