RDC: Plus de 7 millions de personnes souffrent de faim aiguë

Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 avril 2021 à 19:23 | mis à jour le 09 avril 2021 à 19:23

En République démocratique du Congo (RDC), un tiers de la population souffre de faim aiguë, révèle un rapport cosigné par la FAO, datant du 6 avril 2021.

Insécurité alimentaire en RDC: La FAO et le PAM tirent la sonnette d'alarme

''Un besoin urgent d’assistance à la sécurité alimentaire'', c'est l'alerte conjointe lancée le 6 avril dernier par l'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), et le Programme alimentaire mondial (PAM), face à la situation de crise alimentaire qui prévaut actuellement en République démocratique du Congo (RDC).

Selon l'organisation, 23, 7 millions de personnes seraient actuellement sous la menace d'une insécurité alimentaire dont 7 millions, aux prises avec la faim aiguë. Ce qui correspond à environ un tiers de la population de ce géant d' Afrique centrale, selon les estimations du rapport conjoint publié par ces deux organisations internationales.

"On estime à 27,3 millions le nombre des personnes souffrant d'insécurité alimentaire aigüe en RDC, soit une sur trois parmi lesquelles quelque 7 millions de personnes aux prises avec une faim aiguë dont les degrés nécessitent une intervention d'urgence (phase 4 de l'IPC) selon la dernière en date des analyses du cadre intégré de classification de l’ Insécurité alimentaire aiguë", indique le rapport. Qui précise que "Ces chiffres font de ce pays d'Afrique centrale celui au monde où se concentre le plus grand nombre de personnes éprouvant un besoin urgent d'assistance à leur sécurité alimentaire".

La cause majeure de cette situation préoccupante révèle la FAO et le PAM, est du fait des conflits armés qui font actuellement rage dans plusieurs provinces orientales du pays, (Ituri, Nord-Kivu, Sud Kivu et Tanganyika), ainsi que dans la Province centrale du Kasaï. Les autres facteurs qui s’avèrent déterminants dans l’approfondissement de cette crise, sont la dépression économique qui frappe la RDC et l’impact socioéconomique de la Covid-19.

Quid des populations les plus gravement touchées

Selon le rapport, les populations les plus gravement touchées par cette crise alimentaire, sont celles qui ont été déplacées, les groupes de réfugiés et de populations rentrés chez eux. Les familles d’accueil et les populations victimes de catastrophes naturelles (inondations, glissements de terrain, incendies), ainsi que les ménages dont le chef de famille est une femme, ne sont également pas épargnés.

Il faut ajouter à cela les populations les plus pauvres des zones urbaines et péri-urbaines ainsi que celles des secteurs géographiques enclavés, au faible pouvoir d’achat et à l’accès insuffisant aux marchés des produits alimentaires.

L'appel à l'aide de la FAO et du PAM face à la crise alimentaire qui sévit en RDC

Afin de rectifier le tir et de sortir les populations de cette situation de famine, la FAO et le PAM demandent une intervention urgente qui devra amplifier l’aide aux Congolais se trouvant dans les zones où frappe cette crise. Afin de déboucher sur une solution de long terme, les deux organismes indiquent qu'ils investissent dans des projets de renforcement de la résilience, qui appuient l’agriculture collective pour rehausser les rendements, réduire les pertes et faciliter l’accès aux marchés. Ces projets aident les collectivités à construire leur vie et frayer une voie à la paix.

« La récurrence des conflits dans l’Est de la RDC et les souffrances qu’ils entraînent demeurent gravement préoccupantes. La stabilité sociale et politique est indispensable au renforcement de la sécurité alimentaire et à l’essor de la résilience des populations vulnérables. Il est urgent de nous consacrer à des cultures de denrées alimentaires là où elles sont le plus nécessaire et à maintenir en vie les animaux qui procurent aux humains des produits vivriers. Nous nous rapprochons de la principale saison agricole et il n’y a pas de temps à perdre », a déclaré le Représentant de la FAO en RDC, Aristide Ongone Obame.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus