Togo : Un enseignant interpellé avec plus de 1 000 cartouches

Togo : Un enseignant interpellé avec plus de 1 000 cartouches
Par K. Richard Kouassi
Publié le 06 mai 2021 à 12:09 | mis à jour le 06 mai 2021 à 12:34

Un fait peu ordinaire s'est produit au Togo. Un enseignant et ses complices ont été interpellés alors qu'ils tentaient de faire transiter plus d'un millier de cartouches au Bénin. Le nommé Yaya Kadiri, de nationalité béninoise, est actuellement aux mains de la police togolaise.

Des trafiquants de cartouches arrêtés au Togo

L'information a été publiée sur la page Facebook de la Police nationale du Togo. Vendredi 30 avril 2021, des éléments du commissariat central de Lomé, la capitale togolaise, en patrouille arrivent au niveau du boulevard de la République, précisément à Kodjoviakopé. Les policiers aperçoivent un véhicule de marque Audi immatriculé TG-8827-AH à l'allure suspecte.

Sans perdre de temps, les agents de la police arrêtent la voiture et la conduisent à leur unité. Une fois là-bas, les policiers passent le véhicule au peigne fin. Le flair des limiers togolais ne les a pas trompés. En effet, ils découvrent deux cartons contenant 1 300 cartouches de chasse de calibre 12mm. "Ces cartouches qui servent à approvisionner les fusils et pistolets de fabrication artisanale sont utilisées dans la quasi-totalité des crimes commis au Togo", note la police togolaise dans sa note d'information.

Les occupants du véhicule sont aussitôt mis aux arrêts. Il s'agit du sieur Yaya Kadiri, 34 ans, instituteur d'origine béninoise, qui avait à ses côtés deux ressortissants du Nigéria, un Togolais et une Ghanéenne. En réalité, ces cartouches étaient destinées au marché béninois. Elles ont été achetées à Toudou, au Ghana auprès d'un individu nommé Aminou.

La police nationale du Togo, engagée dans la lutte contre la criminalité transnationale, a ouvert une enquête afin de mettre la main sur tous les individus impliqués dans cette affaire. En attendant, Yaya Kadiri et ses acolytes iront répondre de leurs actes devant le procureur de la République. Rappelons qu'au Togo, le trafic illicite de munitions est une infraction punie par le nouveau Code pénal togolais en son article 555.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus