Après les attaques, intimidation des terroristes aux habitants de Kafolo

Kafolo, quand les terroristes font une impressionnante incursion à Bolé
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 mai 2021 à 18:48 | mis à jour le 07 mai 2021 à 19:12

La localité de Kafolo est de plus en plus sous une menace terroriste à nulle autre pareille. À la suite des multiples attaques dont a été cette localité du septentrion ivoirien, les terroristes viennent à nouveau de se livrer à une véritable opération d'intimidation de la population locale, apprend-on de sources locales.

Kafolo, quand les terroristes font une impressionnante incursion à Bolé

Kafolo, localité située à quelques encablures de la frontière avec le Burkina Faso, a connu une attaque terroriste, en juin 2020, avec à la clé 12 soldats ivoiriens tués. Après de nombreuses autres tentatives, ces groupes armés remettent à nouveau les couverts en frappant ladite localité, fin mars, tuant trois autres éléments des Forces armées de Côte d'Ivoire.

En dépit de toutes ces pertes, l'armée ivoirienne est restée héroïque face à ces ennemis sans visage. Depuis l'ère du défunt Premier ministre, ministre de la Défense Hamed Bakayoko à son successeur Téné Birahima Ouattara, les FACI ont pu mettre le grappin sur de nombreuses personnes suspectées de faire partie de ces groupes armés.

Mais loin d'en démordre, ces hommes sans foi ni loi se sont à nouveau signalés à Kafolo. À en croire des sources sur place, une soixantaine de personnes à moto lourdement armées ont fait irruption dans le village de Bolé, à 12 kilomètres de ce village au Nord de la Côte d'Ivoire, jeudi. Arrivés dès l'aube, ces hommes se sont livrés à une véritable parade militaire dans le but d'intimider et terroriser les forces militaires et les populations locales. Ils ont par ailleurs dit aux populations que si elles continuaient à informer les forces de sécurité ivoiriennes, elles en paieront le prix, révèle une autre source.

Interrogée par le confrère 7info sur cette incursion de ces quidams, Aurore Garnier, spécialiste des questions de sécurité et de sûreté, a déclaré qu'il s'agit d'une « pure opération d’intimidation des populations ». Poursuivant, la patronne du cabinet ISAO indique que « ces groupes commencent le travail de "conquête" du territoire nord Ivoirien en demandant aux populations de se positionner clairement. Si la population collabore, elle sera punie. » Puis, elle ajoute : « Cette opération se situe à la suite de quatre attaques pour le coup militaires qui ont eu lieu autour de Kafolo. Leur volonté est donc de prendre pied dans le nord de la Côte d’Ivoire, avec des zones de repli au Burkina. »

À noter qu'aucune victime n'a été enregistrée au cours de cette incursion de ces hommes armés. Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont toutefois investi la zone pour annihiler toutes velléités d'attaques et protéger les populations locales.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus