Nuit du destin : le message de Guillaume Soro aux musulmans

Nuit du destin : le message de Guillaume Soro aux musulmans
Par K. Richard Kouassi
Publié le 09 mai 2021 à 11:02 | mis à jour le 09 mai 2021 à 12:00

En exil depuis le 23 décembre 2019, Guillaume Soro a décidé de s'engager sur la voie de la réconciliation nationale. A l'occasion de la Nuit du destin, l'ex-président de l'Assemblée nationale a adressé un message à toute la communauté musulmane.

Guillaume Soro appelle les faveurs divines sur la Côte d'Ivoire

Les musulmans ont organisé la Nuit du destin, aussi dénommée Laylat-Al-Qadr, dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 mai 2021. Loin de la Côte d'Ivoire, Guillaume Soro a tenu à laisser un message à ses frères et soeurs musulmans.

"Cette nuit qui est la plus importante de l’islam, car elle est supérieure à mille mois d’adoration, est l’occasion de rechercher l’agrément divin par des actes de dévotion renouvelés et des invocations adressées au Très-haut", a déclaré l'ancien député de Ferké (nord du pays).

Guillaume Soro a profité de ce moment de prière et de grande communion pour se joindre aux musulmans pour solliciter les faveurs divines sur la Côte d'Ivoire et ses habitants. Le fondateur de Générations et peuples solidaires (GPS) a également souhaité l'amour et le pardoin véritable entre les filles et fils de son pays.

"Dans la ferveur pieuse et la recherche de l’agrément divin, je souhaite à chacun de vous un bon moment de prières et d’adoration du Tout Puissant Allah", a conclu l'homme qui a conduit la FESCI (Fédération estudinatine et scolaire de Côte d'Ivoire) de 1995 à 1998.

Le 23 décembre 2019, Guillaume Soro avait prévu de rentrer en Côte d'Ivoire après plusieurs mois dans l'hexagone. Le chef des soroistes avait même annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de fin octobre 2020.

Mais l'avion qui le transportait en provcenance de la France, a été dérouté au Ghana. Plusieurs de ses partisans ont été interpellés à Abidjan. Un mandat d'arrêt international a été lancé contre "Bogota". Le régime d'Alassane Ouattara l'accuse de tentative de déstabilisation de la Côte d'Ivoire.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus