Maroc : Guerre israëlo-palestinienne, la pression monte à Rabat

Manifestants au Maroc : « La cause palestinienne est pour nous une cause nationale »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 mai 2021 à 15:07 | mis à jour le 17 mai 2021 à 15:07

La guerre entre Israël et la Palestine bât son plein depuis plus d'une semaine. Face au déluge de feu et de sang au Moyen-Orient, de nombreux manifestants sont descendus dans les rues du Maroc pour soutenir la cause palestinienne.

Manifestants au Maroc : « La cause palestinienne est pour nous une cause nationale »

Israël et le Hamas se livrent une guerre sans merci depuis maintenant sept jours. La bande de Gaza est le théâtre d'un pilonnage intensif de la part de l'armée israélienne, qui ne se donne pas de répit. Cette armée indique par ailleurs que plus de 3 000 roquettes ont été tirées par le Hamas en direction d’Israël, un véritable record de projectiles jamais lancés sur le sol israélien.

La violence de ces affrontements a causé, depuis le 10 mai, 197 Palestiniens ont été tués, dont au moins 58 enfants, et plus de 1 200 blessés. Côté israélien, 10 personnes ont été tuées dont un enfant, et 282 blessées après des tirs de groupes armés palestiniens depuis Gaza. Ce bilan est d'autant plus alarmant que manifestations ont cours à travers le monde pour soutenir, soit la cause palestinienne, soit la cause israélienne.

Du côté du Royaume chérifien, près d'un millier de manifestants, bravant le couvre-feu lié à la Covid-19, sont descendus dans la rue, dimanche 16 mai, à travers une soixantaine de villes du Maroc en soutien aux Palestiniens. C'était à l'initiative du Front marocain pour l'appui à la Palestine et contre la normalisation des relations avec Israël.

« La cause palestinienne est pour nous une cause nationale... C’est une cause propre à nous-mêmes. Nous la considérons comme notre propre cause. C’est une très ancienne tradition », a réagi un manifestant, avant de poursuivre : « Les Marocains d’aujourd’hui se sentent touchés, comme les Tunisiens, comme les Algériens, parce que nous avons le sentiment d’une unité de destin. »

Puis, il ajoute : « Nous avons connu le colonialisme et la question palestinienne est une question coloniale, même si cette question coloniale est perçue à partir de la culture ou de la religion, mais c’est une question coloniale. Les gens se sentent solidaires, parce qu’ils ont lutté pour leur indépendance et ils comprennent ce que veut dire lutter pour son indépendance et son autonomie. »

Le Maroc a certes annoncé la normalisation de ses relations avec Israël depuis 2020. N'empêche que les autorités marocaines ont envoyé, dès samedi, de l'aide humanitaire à destination des Palestiniens, apprend-on de l'agence de presse marocaine. Les manifestations de dimanches ont par ailleurs été tolérées par les autorités. Et ce, en dépit des restrictions liées à la Covid-19.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus