Cameroun : 4 adolescents ligotent leur victime et volent 650 000 F CFA

Cameroun : 4 adolescents ligotent leur victime et volent 650 000 F CFA
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 mai 2021 à 18:21 | mis à jour le 17 mai 2021 à 18:24

Au Cameroun, quatre adolescents membres d'un gang de braqueurs ont été interpellés par la compagnie de gendarmerie d'Eséka. Les bandits ont été arrêtés le jeudi 13 mai 2021 après avoir braqué la somme de 650 000 francs CFA.

Cameroun : La gendarmerie interpelle quatre adolescents braqueurs

Dans la nuit du mardi 11 mai 2021, quatre adolescents dont l'âge varie entre 17 et 19 ans font irruption dans une résidence à Dibang, une région située dans le centre du Cameroun. Les malfaiteurs ont pénétré par effraction dans le domicile, puis ont ligoté le maitre des lieux sur son lit, apprend-on dans un communiqué de la gendarmerie nationale camerounaise. Sans perdre de temps, les invités indésirables passent la maison au peigne fin. En fait, la victime venait de recevoir de l'argent de la part de son fils qui vit à l'étranger. Dans la foulée, le propriétaire de la maison reconnait l'un des braqueurs, qui n'est autre que l'ami de son neveu.

Les gendarmes issus de la compagnie de gendarmerie d'Eséka exploitent la piste que leur fournit la victime. Après des recherches, fort heureusement, les enquêteurs parviennent à mettre le grappin sur l'un des présumés bandits, en l'occurrence, l'ami du neveu de la victime. Une perquisition est menée à son domicile par les fins limiers. Les agents de la maréchaussée découvrent le reste de la ficelle utilisée pour ligoter la victime, mais également plusieurs téléphones portables volés, mentionne le communiqué de la gendarmerie.

Par ailleurs, sans difficulté, le premier suspect interpellé conduit les gendarmes sur le chemin de ses complices. Les éléments de la compagnie de la gendarmerie d'Eséka retrouvent la somme de 650 000 francs CFA dérobée au domicile de la victime. Le butin a été découvert dans les domiciles des voleurs. Ces délinquants devront répondre de leurs actes devant les autorités compétentes du Cameroun.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus