Bénin: Un autre opposant au régime de Patrice Talon, interpellé

Bénin : La traque aux opposants se poursuit
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 17 mai 2021 à 23:24 | mis à jour le 17 mai 2021 à 23:24

La traque lancée contre les opposants au régime du président Patrice Talon, se poursuit au Bénin. Après Réckya Madougo, Joël Aïvo et plusieurs autres membres influents de l'opposition béninoise, Arnaud Koudèbi, un autre cadre du parti "Les Démocrates" de l'ex-président Boni Yayi, a été arrêté.

Bénin : Arnaud Koudèbi, proche de l'ex-président Boni Yayi, interpellé

Le Président des conducteurs de taxis-motos et vice-coordonnateur de la 6ᵉ circonscription électorale pour le parti « Les Démocrates », Arnaud Koudèbi, a été interpellé à son domicile à Ouédo, dans la commune d’Abomey-Calavi.

Aucune raison ne lui a été notifiée pour justifier son arrestation. Mais selon la presse locale, cette énième interpellation s'inscrit dans le cadre des enquêtes relatives aux violentes manifestations survenues dans plusieurs localités du pays, avant la tenue du scrutin présidentiel du 11 avril dernier.

Ces manifestations contre la prorogation de 45 jours du mandat du président Patrice Talon, avaient été violemment réprimées par les agents des forces de l'ordre déployés sur le terrain. Des morts et de nombreux blessés par balle, avaient été signalés à l'issue de ces évènements.

Arrivé au pouvoir le 6 avril 2016, le mandat du président Patrice Talon devrait prendre fin le 6 avril 2021, selon l'opposition. Sauf que la constitution révisée en 2019 lui octroie un mois et demi supplémentaire pour lui permettre l’organisation des élections générales du 11 avril.

Une rallonge critiquée par les détracteurs du régime qui n’adhèrent toujours pas aux réformes politiques engagées par le gouvernement du président Patrice Talon. Outre ce fait, le régime Talon était également accusé par l'opposition d'avoir verrouillé le processus électoral en vue de s'assurer une victoire écrasante, dès le premier tour du scrutin présidentiel.

Scrutin qui n'a enregistré la participation d'aucun candidat sérieux de l'opposition béninoise. La plupart ayant soit été contraints à l'exil, soit ont vu leurs dossiers de candidature, rejetés par l'organe en charge de l'organisation du scrutin.

Le président Patrice Talon a été reconduit dès le premier tour à la tête du Bénin, avec plus de 86% des suffrages exprimés, à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus