Côte d’Ivoire: L’ importation de riz a coûté 317 milliards FCFA en 2020

importation de riz
Par Eugène SAHI
Publié le 25 mai 2021 à 14:01 | mis à jour le 25 mai 2021 à 14:01

Pour combler son déficit, la Côte d’Ivoire a injecté au moins 317 milliards FCFA dans l’ importation de riz, au titre de l’année 2020, annonce le ministère ivoirien de l’Economie et des Finances.

300 milliards FCFA par an dans l’ importation de riz

Considérée comme le plus gros importateur de riz, la Côte d'Ivoire enregistre une tendance baissière de 230.000 tonnes, son volume d’achat de riz en 2020. Le pays a importé 1.11 million de tonnes de riz pour un coût global de 317 milliards de FCfa l’année dernière contre 1,34 million de tonnes en 2019 estimées à 354 milliards de FCFA. L’information a été donnée par les services en charge des statistiques économiques du Ministère de l’économie et des Finances par l’entremise du site spécialisé Sika Finance.

Le marché ivoirien est généralement dominé par le riz blanc à grains longs, bien que dans certains pays de la sousregion, les consommateurs préfèrent le riz étuvé ou les brisures. En Afrique subsaharienne, notamment en Côte d'Ivoire, le riz fait partie des denrées de base dont la consommation est en plein essor avec l’urbanisation croissante et la hausse de la population.

Selon Abidjan, le besoin de consommation de riz en 2020 avoisinait les 2,2 millions de tonnes. La production nationale, quant à elle, devrait couvrir 1,3 millions de tonnes soit 60 % des besoins et les importations 900 000 tonnes soit 40 % des besoins.

Ces dernières années, les autorités ivoiriennes multiplient les initiatives et la sensibilisation à l’endroit des jeunes à l’effet de s’intéresser à l’agriculture, notamment le riz avec engagement du gouvernement à accompagner le développement de la chaîne des valeurs du riz et créer des facilités pour réduire les charges des entités qui souhaiteraient s’installer au plus près des populations de sorte à créer des emplois.

Afin d’apporter une riposte à l’impact de la crise sanitaire liée à la Covid-19, un Programme d’urgence riz (Pur 2020) a été élaboré par le ministère de la Promotion de la Riziculture. D’un montant global de 16,2 milliards de francs CFA, la mise en œuvre dudit programme, confiée à l’Agence pour le développement de la filière riz (Aderiz), a été lancée le 05 août 2020 à Abidjan. En Afrique de l’Ouest, la dépendance à l’importation de riz estimée à partir des données officielles, est élevée en moyenne.

Etat des lieux de l’ importation en Afrique subsaharienne

En 2021, en Afrique subsaharienne (ASS), selon la dernière note de l’Observatoire des statistiques internationales sur le riz (Osiriz), les achats de la region sur le marché international, sont prévus pour atteindre 17,8 millions de tonnes de riz paddy. Ce stock représente environ 37 % des importations mondiales et marque une hausse de 2,2 millions de tonnes par rapport au volume de 2020.

Pour la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin et le Niger, le taux de dépendance à l'égard des importations frôle les 50 % la plupart du temps depuis 2000. Ce n'est que pour la Côte d'Ivoire et le Ghana que le taux de dépendance à l'égard des importations du riz connaît une baisse au cours des dernières années.

Côte d’Ivoire : Importation de riz - Côte d’Ivoire : Importation de riz


Afficher les commentaires
Articles les plus lus