Namibie: L’Allemagne reconnaît le premier génocide du XXe siècle

Génocide en Namibie
Par Eugène SAHI
Publié le 28 mai 2021 à 11:44 | mis à jour le 28 mai 2021 à 11:44

Génocide en Namibie - L'Allemagne avoue avoir tué des dizaines de milliers d’Hereros et de Namas, des massacres considérés comme le premier "génocide" du début du XXe siècle.

Namibie: Massacre de 70.000 Hereros et Namas par les colons allemands

Berlin prévoit de verser à la Namibie plus d’un milliard d’euros d’aides au développement à ce petit pays d’afrique centrale. Au moins 60 000 Herero et environ 10 000 Nama perdirent la vie entre 1904 et 1908 pendant la colonisation du territoire.

Ce vendredi, l’Allemagne a pour la première fois reconnu avoir commis «un génocide» contre ces populations pendant l’ère coloniale. «Nous qualifierons maintenant officiellement ces événements pour ce qu’ils sont du point de vue d’aujourd’hui: un génocide», a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas dans un communiqué.

Histoire de la Namibie et la répression meurtrière des colons allemands

L’occupation germanique a rencontré une farouche résistance, dont celle des Herero, retranchés à l’intérieur des terres. En réponse à celle-ci, les colons allemands créent un traumatisme dans l’histoire de la Namibie, en menant une politique de répression sanglante qui dure de 1890 à 1908.

Les premiers humains qui semblent avoir foulé le sol namibien seraient arrivés il y a au moins 25 000 ans, si l’on se réfère à la datation des peintures rupestres retrouvées dans le désert du Namib. Néanmoins, les ancêtres du peuple san (également appelé « Bochiman ») sont reconnus comme étant les premiers habitants de l’histoire de la Namibie.

Les éleveurs Khoi-Khoi (aussi appelés hottentots) ont rejoint l’actuel territoire namibien aux alentours du IXe siècle, en provenance de l'Afrique orientale. Ils y précéderont des tribus bantoues, comme les Ovambos et les Hereros. Au 17ème siècle, ces derniers occupent le nord et l’ouest du pays, où ils s’opposent aux Khoi-Khoi pour le contrôle des routes de transhumance.

Après de brèves incursions portugaises au 15ème siècle, et les explorations néerlandaises du 18ème siècle, les Allemands finissent par coloniser les lieux. Ils occupent la côte ouest en 1878 et entreprennent des missions évangélisatrices qui concernent les peuplades autochtones. En 1884, la région devient officiellement un protectorat allemand, appelé « Sud-ouest africain allemand ».


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus