Fait divers : Une dame cheffe de gang kidnappe un vieillard de 80 ans

Fait divers : Une dame cheffe de gang kidnappe un vieillard de 80 ans
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 mai 2021 à 20:48 | mis à jour le 28 mai 2021 à 21:08

Un fait divers relayé par des sources policières continue de faire jaser à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Un gang dirigé par une dame répondant aux initiales de YAS a enlevé un individu octagénaire le mardi 18 mai 2021 devant une pharmacie.

Fait divers : ils kidnappent un individu de 80 ans et réclament 5 millions F CFA

Le fait divers remonte au mardi 18 mai 2021. Il est environ 15 heures. Un octogénaire se trouve à proximité d'une pharmacie. Des individus sortis de nulle part débarquent et kidnappent le vieillard. C'est l'inquiétude dans la famille de l'otage. Les ravisseurs ne perdent pas de temps pour contacter les proches de vieil homme. Ces délinquants réclament la somme de cinq cent mille francs CFA (500 000 F CFA). Mais ils avaient un autre plan derrière la tête. En effet, comme le confirme la Direction générale de la police nationale (DGPN), au lieu de relâcher l'otage, ils lancent une autre demande de rançon.

Cette fois-ci, les ravisseurs montent la barre et exigent la bagatelle somme de cinq millions de francs CFA (5 000 000 F CFA). C'est le désespoir au sein de la famille du pauvre homme. Elle décide de saisir les services de la Police nationale.

Informés, les éléments de la police criminelle ouvrent une enquête et se lancent aux trousses des ravisseurs. Fort heureusement, les recherches se montrent fructueuses. Les enquêteurs retrouvent l'otage dans un hôtel situé dans la commune de Cocody, notamment au quartier Riviera Anono. Les kidnappeurs ont pris le soin de le conduire dans ce lieu qui leur servait de cachette.

Les agents de la police criminelle découvrent que le gang auteur du kidnapping est dirigé par une dame, YAS, âgée de 31 ans. Elle n'agit pas seule. Cette curieuse dame a deux complices, à savoir OYJ et KNAC, âgés respectivement de 36 et 27 ans. Notre source indique que ces scélérats ont été conduits devant le parquet où ils devront répondre de leurs actes devant les autorités compétentes.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus