Situation au Mali : Les vérités crues de Nathalie Yamb à Macron

Situation au Mali : Les vérités crues de Nathalie Yamb à Macron
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 mai 2021 à 18:45 | mis à jour le 30 mai 2021 à 18:48

Dans un texte publié sur les réseaux sociaux, Nathalie Yamb n'est pas passée par quatre chemins pour dire ses vérités à Emmanuel Macron et Assimi Goita. Au moment où se tient un sommet de la CEDEAO sur le Mali au Ghana, le dimanche 30 mai 2021, la "dame de Sotchi" s'exprime sans faux-fuyant.

Nathalie Yamb à Macron : "Vous ne nous impressionnez pas..."

Nathalie Yamb n'a pas voulu rester indifférente de la situation socio-politique qui prévaut actuellement au Mali. En effet, la Cour constitutionnelle malienne a déclaré Assimi Goita président de la transition. Dimanche 30 mai 2021, la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) a organisé un sommet extraordinaire sur la situation malienne à Accra. Le nouveau président de la transition malienne prend part à cette rencontre.

La conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly au sein de LIDER (Liberté et démocratie pour la République) a vivement réagi à une sortie d'Emmanuel Macron dans le Journal du Dimanche sur la situation au Mali. Le président français a menacé de "retirer ses militaires s’il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition et si le Mali glisse vers l’islamisme radical", sans oublier de préciser qu'il a passé le message aux chefs d’Etat de la CEDEAO.

"Monsieur Macron, nous ne sommes pas Brigitte. Vous ne nous impressionnez pas avec vos gesticulations théâtrales. Ne menacez pas, ne mettez pas de condition, pas de “si”. Pour une fois, faites, et faites-le d’un coup sec, sans vaseline! Retirez votre armée d’occupation, plutôt aujourd’hui que demain ! L’Afrique se porte mieux quand la France n’y est pas. Le contraire n’est, hélas pour vous, pas exact, mais vous devrez de toute façon vous y habituer, car on ne veut plus de vous chez nous", a rétorqué Nathalie Yamb.

En outre, la militante camerouno-suisse s'est adressée au colonel Assimi Goita. Elle lui a demandé de n'avoir aucun complexe en face des autres chefs d'Etat lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO à Accra. "Il y a très peu parmi eux qui peuvent vous faire la leçon. Ouattara, Condé et Gnassingbe sont des putschistes. Mais contrairement à vous, ils n’ont pas agi pour satisfaire la volonté de leur peuple, mais plutôt contre elle. Sall a plus de sang sur les mains que vous. Talon pourrait écrire l’abécédaire du dictateur. Akufo-Addo a entériné le coup d’Etat au Tchad et n’a donc rien à vous apprendre", a poursuivi Nathalie Yamb.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus