Titrologie du 1er juin : «Gbagbo, le grand retour, jeudi 17 juin à 14h»

Titrologie du 1er juin 2021
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 01 juin 2021 à 08:31 | mis à jour le 01 juin 2021 à 09:08

La titrologie de ce mardi 1er juin 2021 est très précise sur la date de retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo. Le président du collectif des victimes insiste toutefois pour que l'ancien président ivoirien soit mis derrière les barreaux dès son arrivée en terre ivoirienne.

Titrologie : « 3 000 militaires seront recrutés »; « Ne répondez pas à la provocation »

La titrologie de ce mardi fait un large écho de la date consensuelle du retour effectif de Laurent Gbagbo à Abidjan. "Gbagbo, Le grand retour, jeudi 17 juin, à 14hl, annonce d'entrée Le Nouveau Réveil. "Le Président Gbagbo rentre le 17 juin 2021", poursuit Dernière Heure. "17 juin, Gbagbo arrive", indique pour sa part Le Temps, avant d'ajouter : la fièvre monte dans les partis." Gbagbo arrive le 17 juin", martèle Le Quotidien d'Abidjan. Le journal indépendant titre pour sa part : "Gbagbo, c'est fait." Puis de faire remarquer "ce qui a été fait pour lui, hier". Son autre confrère du Groupe Olympe, L'Inter, précise par ailleurs : "La maison de Gbagbo identifiée, son compte en voie d'être dégelé, ce que Ouattara prévoit."

Ce retour au bercail du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) n'est cependant pas perçu de la même manière dans toutes les officines politiques. "Le RHDP dit oui au retour de Gbagbo, mais dans la discipline", note Le Jour Plus. A propos de ce retour de l'ancien chef d'Etat ivoirien, Adama Bictogo, Directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel), annonce les couleurs : "Le RHDP ne connaît pas ce qu'on appelle le mot peur." "Tiken Jah dit des vérités crues", croit savoir L'Inter.

"Bictogo réveille les démons de la haine", s'inquiète Le Bélier. "Les GOR craignent déjà les violences en leur sein", apprend-on de Le Rassemblement. Générations nouvelles, journal proche de l'ancien Président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, dénonce pour sa part "le chantage du RHDP qui menace la cohésion". DrAssoa Adou, Secrétaire général du FPI pro-Gbagbo, conseille de son côté au militants de son parti : Ne répondez pas à la provocation." "Les assurances de KKB", ministre ivoirien de la Réconciliation nationale, sont relayés par de nombreux journaux ivoiriens.

C'est toutefois le timing exact que choisit l'armée ivoirienne pour accroître ses effectifs. "3000 militaires seront recrutés", plaque à sa une Le Patriote, journal proche du pouvoir. "L'armée recrute pour 3000 places" poursuit L'Expression. "Aucun pouce ne sera cédé aux ennemis de la paix", prévient le général Lassina Doumbia, chef d'état-major dans les colonne de Le Patriote.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus