Titrologie: «C'est à Gbagbo de décider quand il vient dans son pays»

Titrologie du 3 juin 2021
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 03 juin 2021 à 08:45 | mis à jour le 03 juin 2021 à 09:31

La polémique autour du retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo continue d'alimenter la titrologie de ce 3 juin 2021. Le ministre KKB de la Réconciliation est donc monté au créneau pour trancher la question.

Titrologie : « Pourquoi le retour de Gbagbo coïnce »

Dr Assoa Adou, Secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI) a annoncé le retour à Abidjan de l'ancien président ivoirien, Gbagbo Laurent à la date du 17 juin 2021. Cette date fait apparemment polémique entre pouvoir et opposition au pays de Félix Houphouët Boigny. "Les GOR engagent un bras de fer avec le gouvernement", annonce d'entrée L'Expression dans la trilogie de ce jeudi.

"Cacophonie autour du 17 juin", note pour sa part L'Inter. "Polémique autour de la date du 17 juin", martèle Notre Voie. "Le retour de Gbagbo se complique", estime Le Matin. Le Miroir d'Abidjan explique à sa une "pourquoi le retour de Gbagbo coince." Le Jour Plus se veut plus formel : "Les choses se compliquent, le doute gagne les GOR." Pour Dernière Heure, c'est le "Gouvernement qui veut compliquer les choses".

En témoigne la réaction du ministre Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement dans les colonnes de Soir Info : "Je ne sais pas comment il arriverait à cette date." Et Le Patriote de s'interroger : "A quoi jouent les pro-Gbagbo ?" Dah Sansan, président des jeunes du RHDP, est plus catégorique à la une de Le Patriote : "Nous n'accepterons pas des troubles à l'ordre public." Le Bélier intrépide pointe "Le faux combat de Bictogo et Issiaka Diaby".

"Le Gouvernement est bel et bien informé de la date du 17", estiment les proches de l'ancien chef d'Etat. "Dr Assoa Adou apporte (cependant) des éclairages à la une de Le Nouveau Réveil relativement à la date du retour de Gbagbo. "Des confidences livrées sur Gbagbo" dans les colonnes de Soir Info. Kouadio Konan Bertin, ministre de la Réconciliation nationale, se veut plus formel. "Gbagbo est acquitté, c'est à lui de décider quand il vient", note le confrère. "C'est à Gbagbo de décider quand il vient dans son pays", insiste le ministre à Le Quotidien d'Abidjan.

Le procès de Guillaume Soro et de ses compagnons de Générations et peuples solidaires (GPS) cristallisent également la presse ivoirienne parue, ce jour. "La liberté provisoire refusée aux proches de Soro", écrit L'Avenir. "Le juge et le procureur s'empoignent", apprend-on de Notre Voie. "Les accusés s'accablent à la barre", indique Le Rassemblement. Générations nouvelles dédouane pour sa part l'ancien Président de l'Assemblée nationale : "Soro n'était pas informé de la présence d'armes à l'annexe." "Laissez Guillaume Soro rentrer dans son pays", plaide Séraphin Prao à la une du journal pro-Soro.

"Le Miroir d'Abidjan donne "les raisons du recrutement de 3000 jeunes dans l'Armée". "Afrique du Sud : La Côte d'Ivoire fait honte au Parlement africain", s'indigne le quotidien Aujourd'hui. Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) bouillonne de l'intérieur. "Le Comité politique entre en action", titre Le Bélier. Pr Maurice Kakou Guikahué prévient cependant à la une du même confrère : "Si on respecte les anciens, on ira très loin."

Ainsi s'achève la titrologie de ce jeudi 3 juin 2021.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus