Le Maroc, une offensive diplomatique qui force l'admiration !!!

Le Roi Maroc, Mohammed VI, son offensive diplomatique qui force l'admiration
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 juin 2021 à 19:16 | mis à jour le 09 juin 2021 à 19:16

Sous la houlette du Roi Mohammed VI, le Maroc ne cesse de tisser sa toile diplomatique à travers le monde. Le Royaume chérifien vient à propos de signer neuf (9) protocoles d'accords avec la Hongrie.

Le Maroc, une diplomatie qui dépasse les frontières et les barrières

Le Roi Mohammed VI est à la conquête du monde. C'est le moins que l'on puisse dire eu égard à la grande débauche d'énergie du souverain marocain pour nouer des coopérations bilatérales ou multilatérales avec des États ou autres organisations régionales sous-régionales à l'échelle planétaire.

Pour rappel, le Monarque était à Riyad, en Arabie saoudite, le 15 avril 2018, pour prendre part au sommet de la Ligue arabe. Les États arabes entendaient, à travers ce sommet, renforcer leurs coopérations bilatérales et multilatérales.

En marge de la COP 22, qui a eu lieu à Marrakech en novembre 2016, Mohamed VI avait également initié le Sommet de Brazzaville sur le Fond bleu du bassin du Congo. C'est donc avec enthousiasme que le président congolais Denis Sassou N'Guesso avait annoncé : « Je suis heureux d’annoncer la présence du roi du Maroc aux travaux du 1er sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Commission climat du Bassin du Congo et du Fonds bleu pour le Bassin du Congo. »

Notons que le 9 avril 2018 à Paris, le roi avait rencontré le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, ainsi que le Premier ministre libanais, Saad Hariri. Il avait également été reçu en audience par Emmanuel Macron le 10 avril 2010, évoquant essentiellement avec le président français la situation au Moyen-Orient.

Dans le cadre de la coopération sino-marocaine, des investisseurs chinois ont décidé de faire de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, l'un des plus grands pôles économiques d'Afrique en y construisant environ 200 entreprises chinoises sur près de 2.000 hectares dans la future « Cité Mohammed VI Tanger Tech ».

Le Maroc a par ailleurs occupé la place de premier pays investisseur en Côte d'Ivoire. Un rang loin d'être fortuit. À Cuba, au sein de l'Union européenne et bien d'autres horizons, les autorités marocaines continuent d'élargir leur coopération.

Au coeur de l'excellente coopération bilatérale entre le Maroc et la Hongrie

C'est dans cette dynamique que le Maroc et la Hongrie ont signé, ce mercredi 9 juin à Rabat, plusieurs projets d’accords. Peter Szijjartode, ministre des Affaires étrangères et du Commerce de Hongrie, était en effet en visite officielle dans le royaume chérifien. Aussi, en marge des entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita, les deux parties ont signé ces protocoles d'accords couvrant divers domaines de coopération bilatérale. Ces deux des diplomaties marocaine et hongroise se sont par ailleurs promis « d’entériner les efforts fournis par les deux pays dans les domaines politiques, économiques et sociaux tant au niveau national que régional ».

À propos des projets d'accords signés, il s'agit de :

– Un mémorandum d’entente sur les consultations politiques qui vise à créer un cadre pour la discussion des sujets d’intérêt commun entre les deux parties moyennant des rencontres régulières entre les responsables de différents niveaux,

– Un mémorandum d’entente dans le domaine de la formation diplomatique qui ambitionne de renforcer le partenariat, entre l’Académie marocaine des études diplomatique (AMED) et le ministère hongrois des Affaires étrangères, en matière de formation des jeunes diplomates et d’échange d’expériences,

– Un accord sur l’assistance mutuelle en matière pénale pour la création d’une entraide judiciaire systématique entre les deux pays, notamment dans le domaine des procédures d’enquête et de notification en matière d’exécution des peines ou des mesures de protection;

– Un accord de partenariat entre l’Administration des douanes et impôts Indirects (ADII) du Maroc et l’Administration nationale des impôts et des douanes de Hongrie. Cet accord vise à renforcer la coopération entre les deux institutions chargées de la douane et l’amélioration de l’efficacité de leurs actions à travers l’échange d’informations et d’expériences;

– Un programme d’application de l’accord de coopération culturelle au titre des années 2021-2024, qui vise à mettre en œuvre et initier des actions dans les domaines de la culture et de la science pour la concrétisation de l’accord de coopération culturelle et scientifique signé entre les deux pays le 7 mars 1972;

– Un programme d’application de l’accord de coopération sportive au titre des années 2021-2022-2023. Ce programme vise à mettre en œuvre et initier des actions dans le domaine du sport pour la concrétisation de l’accord de coopération culturelle et scientifique de 1972,

– Un échange de note pour la reconnaissance des certificats de vaccination contre la Covid-19 en vue de reconnaître réciproquement des certificats de vaccination des ressortissants des deux pays;

– un mémorandum d’entente en matière de recherche scientifique et technologique, qui ambitionne de renforcer la coopération dans les domaines scientifiques et technologiques à travers des programmes de recherche communs et l’échange de bonnes pratiques en innovation;

– Un protocole additionnel concernant l’amendement du mémorandum d’entente relatif au programme « The Stipendium Hungarium » pour les années 2020-2022 et qui vise à augmenter le nombre de bourses d’études allouées aux étudiants marocains en Hongrie de 150 initialement prévues par le programme à 165 bourses.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus