Cameroun: le siège du GICAM cambriolé, d'énormes dégâts signalés

Cameroun: le siège du patronat cambriolé, d'énormes dégâts signalés
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 juin 2021 à 12:58 | mis à jour le 10 juin 2021 à 13:03

La nouvelle s'est vite répandue au Cameroun. L'immeuble abritant le siège du GICAM (Groupement interpatronal du Cameroun) a été cambriolé dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 juin 2021, a-t-on appris dans un communiqué. Les cambrioleurs ont visité plusieurs bureaux avant de se fondre dans la nature.

Cameroun : après le trésor, le siège du patronat cambriolé

Dans un communiqué, Célestin Tawamba, le président du GICAM (Groupement interpatronal du Cameroun), a annoncé à l'ensemble de ses membres et à la communauté des affaires en général que dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 juin 2021, l'immeuble siège du GICAM, sis à Bonandjo, à Douala, a été la cible de cambrioleurs. Des individus non encore identifiés ont jeté leur dévolu sur ce local, non sans visiter les bureaux et provoquant de nombreux dégâts matériels.

Le patron du Groupement interpatronal du Cameroun a assuré que les autorités compétentes ont ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances de ce cambriolage et d'en identifier les auteurs. Par ailleurs, Célestin Tawamba n'a pas manqué de laisser entendre que les dispositions sont prises pour assurer la poursuite normale des activités du Groupement.

Il faut noter qu'un autre cambriolage avait déjà été signalé au siège de la Direction générale des impôts, situé à Yaoundé. Dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 juin 2021, des quidams ont rendu une visite indésirable à l'immeuble où est logée la régie financière. Les voleurs ont fouillé de fond en comble les bureaux. Selon le ministre camerounais des Finances "plusieurs bureaux avaient été saccagés dans la quasi totalité des onze étages de la tour principale". Les envahisseurs auraient emporté plusieurs documents.

Les malfrats seraient-ils aux trousses de documents compromettant ? Ces deux braquages ont-ils un lien ? L'affaire serait-elle en rapport avec le Covidgate qui secoue le Cameroun ? Voici autant de question auxquelles devront faire face les enquêteurs. En tout cas, selon le site Camerounweb, "les premiers éléments d'enquêtes montrent que plusieurs documents et ordinateurs liés au Covidgate ont été emportés. Beaucoup de bureaux de directeurs et sous directeurs ont été réellement touchés".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus