Euro 2020 Turquie - Italie en ouverture: Que la fête commence !

Turquie - Italie
Par Eugène SAHI
Publié le 11 juin 2021 à 10:20 | mis à jour le 11 juin 2021 à 10:20

EURO 2020 - C'est le grand jour. Ce vendredi soir, au Stadio Olimpico de Rome, le match Turquie - Italie ouvre le grand bal de l'Euro 2020.

Turquie - Italie: Pourquoi suivre la première rencontre de l'Euro 2020

Le match d’ouverture nous proposera une affiche très intéressante entre deux belles équipes que sont l’Italie et la Turquie.

La perle Burak Yilmaz, fer de lance turc

La Turquie pourrait bien de nouveau éblouir la planète football au cours du championnat d’Europe. Burak Yilmaz est le fer de lance de l’attaque de la Turquie. L’avant-centre âgé de 35 ans devrait bel et bien, sauf blessure de dernière minute, être titularisé en pointe face à l’Italie. Sa hargne, ses appels de balle, ses inspirations et son efficacité devant le but sont autant de qualités qui pourraient poser des problèmes à la Squadra Azzura.

La Turquie a obtenu son ticket pour cet Euro 2021 en terminant 2ème de son groupe derrière l’Équipe de France face à laquelle elle n’a pas perdu (2-0 et 1-1). En revanche, Yilmaz et ses coéquipiers sont passés à côté en Ligue des Nations en terminant derniers de leur groupe. Ils se sont ensuite bien repris avec de belles victoires face aux Pays-Bas (4-2) puis la Norvège mais n’ont clairement pas convaincu lors de leurs matchs amicaux avant l’Euro avec de courtes victoires face à l’Azerbaïdjan et Moldavie ainsi qu’un match nul face à la Guinée. Menés par des visages bien connus de notre Ligue 1 comme Yazici et Yilmaz, ils possèdent d’autres bons joueurs tel que Calhanoglu, Soyuncu, et Demiral qui font d’eux les principaux concurrents à l’Italie dans ce groupe A qui comporte également la Suisse et le Pays de Galles.

Renaissance de La Nazionale de Roberto Mancini - Turquie - Italie

Si l'enthousiasme est donc énorme autour de Squadra Azzurra, le chemin a été long avant de pouvoir le (re)gagner. Qui aurait pu imaginer ça au soir du 13 novembre 2017 et ce terrible 0-0 face à la Suède ? Personne. Ou presque. Sans Roberto Mancini, rien n'aurait probablement été possible.

L'Italie termine première de son groupe devant la Finlande sans aucune contestation possible : 10 victoires, 37 buts marqués, 4 encaissés et 30 points au compteur. Elle est sur une série de 27 matches sans défaite (22 victoires et 5 nuls).

Près de cinq ans sans une grande compétition, c'est long pour l'Italie. L'engouement populaire autour de l'équipe de Roberto Mancini en est proportionnel. Cette Nazionale a su se racheter au fil du temps, des matches et des prestations. Aujourd'hui, l'affront du mondial russe serait presque oublié. Cet Euro qui débute à domicile (l'Italie disputera ses trois matches à Rome, ndlr) ressemble également à une échappatoire après des mois de cauchemar, marqués par plus de 120.000 morts du Covid-19. Doucement mais sûrement, le cœur du pays recommence à battre. Vendredi soir, il espère s'emballer de nouveau à l'Olimpico, le stade des fameuses "Notti Magiche" (Nuits Magiques) de 1990.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus