Retour au pays dans la liesse : Retour sur la vie de Laurent Gbagbo (4)

Laurent Gbagbo, retour en Côte d'Ivoire
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 01 août 2021 à 13:23 | mis à jour le 01 août 2021 à 13:23

A la suite des discussions avec le pouvoir ivoirien, Laurent Gbagbo rentre en Côte d'Ivoire, le 17 juin 2021, dans une liesse populaire. Ses partisans, venus par centaines l'accueillir, sont vus confrontés à une pluie de gaz lacrymogène des Forces de l'ordre ivoiriennes.

Laurent Gbagbo atterrit à l'aéroport d'Abidjan, délires au Pavillon présidentiel

Après moult échanges et tractations, Alassane Ouattara accédera finalement à la demande de rentrer en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo, son « frère ». Et pour montrer sa bonne foi, le Président de la République accorde aux proches de l'ancien président d'accueillir leur champion au pavillon présidentiel.

Nul ne voulait se laisser compter l'évènement. Anciens ministres de la refondations, élus et cadres de la plateforme « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS), partenaires politiques du PDCI, Journalistes locaux et internationaux, sans oublier l'ancienne Première Dame Simone Gbagbo et l'ex-Premier ministre Pascal Affi N'Guessan, étaient également au rendez-vous.

Le gendre Stéphane Kipré, la diva de la musique ivoirienne, Aïcha Koné, le tout premier Secrétaire général de la FESCI, Martial Ahipeaud, le fils aîné de Gbagbo, l'honorable Michel Gbagbo, sans oublier l'ancien ministre de la Réconciliation, Sébastien Dano Djédjé, tous embouchaient le message de la réconciliation.

Sauf qu'au salon d'honneur, Simone Gbagbo, qui est venue à l'aéroport, en dépit de la mise en garde à elle faite la veille par le ministre Léon Emmanuel Monnet, connaîtra une humiliante déconvenue. Que d'obstacles pour accéder à Laurent Gbagbo, son homme. Son époux légitime avait alors à ses bras Nady Bamba, sa seconde épouse. Après s'être frayé un chemin dans un véritable tohu-bohu, Simone Gbagbo s'entend dire par sa rivale : « Laissez-là. Elle salue et elle part. » Une interjection prémonitoire de la suite des évènements. Car, après une rapide accolade avec le père de ses jumelles, Simone Ehivet s'engouffre dans sa 4x4 blanche et quitte en trombe l'aéroport.

Laurent Gbagbo, son divorce annoncé avec Simone Ehivet

Ce n'était visiblement la fin des surprises désagréables qui attendaient la native de Moossou. Elle quittera également la vie de Gbagbo. C'est le moins que l'on puisse dire, car en lieu et place d'aménager à la Riviera Golf, la maison du couple Gbagbo, Laurent Gbagbo préférera rejoindre Cocody Attoban, dans son ancien QG de campagne, qui est en réalité une résidence de sa seconde épouse, Nady Bamba.

Cette séparation de corps n'était en réalité qu'un signe annonciateur de ce qui allait venir. Laurent Gbagbo se rend à la cathédrale Saint-Paul du Plateau pour annoncer qu'il renonce désormais à la religion évangélique à laquelle Simone Gbagbo l'avait converti, pour redevenir « un catholique pratiquant ». Et, pour porter le coup de grâce, Laurent Gbagbo annonce une procédure de divorce avec Dame Ehivet, par les soins de son avocat Me Claude Mentenon.

Cette annonce a par ailleurs suscité de nombreuses réactions antinomiques sur la toile et dans les différentes plateformes des réseaux sociaux. En dépit des nombreuses critiques formulées à son encontre çà et là, le Président Gbagbo reste droit dans ses bottes. « Je suis debout parce que la cause en vaut la peine. La question n’est pas de savoir qui me déteste moi Gbagbo ou qui m'aime », a-t-il écrit sur une page réputée être son compte Facebook officiel.

Pour l'instant, Laurent Gbagbo dit vouloir pleurer ses morts , dont sa mère Marguerite Gado et son compagnon Abdoudramane Sangaré, avant d'annoncer ses prochaines batailles politiques. « Je suis votre soldat », a-t-il d'ailleurs lancé à Dr Assoa Adou, Secrétaire général du FPI, tendance Gbagbo ou rien (GOR). Donnant un avant-goût de son prochain chantier politique, le fils de Koudou Zèpè Paul se confie à Paris Match : « Je n'ai pas hérité d'une place politique. Depuis tout petit, j'ai dû me battre. Quand je parle du peuple, ce n'est pas une parole en l'air. »


Afficher les commentaires
Articles les plus lus