Mali : Barkhane frappée par une voiture piégée, plusieurs blessés

Attaque kamikaze contre une patrouille de Barkhane
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 21 juin 2021 à 19:51 | mis à jour le 21 juin 2021 à 19:57

Barkhane a été la cible d'une attaque kamikaze, ce lundi 21 juin, dans la localité de Gossi, au nord Mali. Le véhicule bourré d'explosifs lancé contre la patrouille de la force française a fait des morts et des blessés.

Attaque kamikaze contre une patrouille de Barkhane au Nord Mali

La force Barkhane, installée dans la région sahélienne en vue de lutter contre les groupes armés et autres terroristes et djihadistes qui y pullulent, est confrontée à une adversité à nulle autre pareille. Prise entre le marteau des attaques terroristes et l'enclume du rejet de plus en plus hostile des Maliens, la force française ne sait véritablement à quel sain se vouer.

Emmanuel Macron avait d'ailleurs, le 10 juin dernier, « la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure" et la mise en œuvre « d’une alliance internationale associant les États de la région ». À en croire le président français, Barkhane sera remplacée par une « opération d’appui, de soutien et de coopération aux armées des pays de la région qui le souhaitent ».

Mais en attendant l'opérationnalisation de cette coopération interarmées, Barkhane vient d'être frappée par une voiture piégée lancée par les terroristes au nord Mali. Des sources locales rapportent en effet qu'une patrouille de soldats français a été frappée ce matin par « une voiture piégée dans le quartier de Kaigourou à Gossi ». « C'est un véhicule chargé d’explosifs, actionné par de présumés jihadistes, qui a heurté un véhicule de la force Barkhane faisant partie d’une patrouille de sécurisation. Des témoins ont entendu un grand bruit », poursuit la source.

Plusieurs blessés, aussi bien du côté des militaires français que des civils maliens, sont à déplorer lors de cette attaque. Des kamikazes ont également été tués, rapporte notre source.

À noter qu'à la suite de cette attaque kamikaze, plusieurs hélicoptères Tigre et des Mirages 2000 ont été dépêchés depuis Gao pour évacuer les blessés et sécuriser la zone.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus