Au coeur des tractations pour le rapprochement Gbagbo - Ouattara

Gbagbo - Ouattara : Au coeur des tractations pour leur rapprochement
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 juin 2021 à 11:55 | mis à jour le 24 juin 2021 à 12:36

Laurent Gbagbo est de retour en Côte d'Ivoire depuis le jeudi 17 juin dernier. Aucune entrevue n'est pour l'instant prévue entre l'ancien chef d'État et le président ivoirien, Alassane Ouattara. L'on apprend cependant que de bons offices sont à l'oeuvre pour une médiation entre les deux protagonistes de la crise postélectorale de 2010-2011.

Boubeye Maïga et Delbrel, les autres acteurs du retour de Gbagbo à Abidjan

Laurent Gbagbo a regagné la Côte d'Ivoire après une décennie passée entre démêlés judiciaires à La Haye et liberté sous conditions à Bruxelles. En possession de ses deux passeports, ordinaire et diplomatique, l'ancien président ivoirien n'a cessé de manifester sa volonté de regagner son pays natal, surtout depuis son acquittement définitif prononcé, fin mars, par la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI).

Alassane Ouattara avait certes déclaré que Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient libres de rentrer en Côte d'Ivoire quand ils le souhaitaient. Annonçant par ailleurs que l'ancien chef d'État bénéficierait de ses rentes viagères liées à son statut. Mais entre les annonces et la réalité, il y a bien un fossé qui, pour être franchi, a besoin de facilitateurs aguerris et bien introduits.

C'est bien sur ce terrain que deux personnalités du sérail ont été sollicitées pour mener de discrètes médiations entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo. Il s’agit en effet de Soumeylou Boubeye Maïga, le Premier ministre malien d’alors, et Guy Delbrel, ancien Directeur Afrique d’Air France, qui entrent également en jeu à la suite du président sénégalais Macky Sall, et de l'ancien président nigérien Mahamadou Issoufou.

Dirigeant la mission d’observation de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) lors de l’élection présidentielle ivoirienne, l’ancien chef du gouvernement malien avait plaidé auprès du chef de l’exécutif ivoirien l’autorisation de mener une mission auprès de son prédécesseur afin de tracer les sillons de la réconciliation nationale.

Mais n’étant plus en contact avec l’ancien opposant historique à Félix Houphouët Boigny, le PM Boubeye Maïga sollicite Guy Delbrel, ex-patron Afrique d’Air France, qui lui, a toujours de bonnes entrées auprès du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), selon une révélation de Jeune Afrique.

Après de fréquentes visites à La Haye puis à Bruxelles, ces deux médiateurs ont discuté de nombreux points, apprend-on du confrère. Ils ont cependant buté sur certains points, notamment le dégel de l’unique compte bancaire de Gbagbo, l’affectation de son ancien aide de camp, le colonel Norbert Kouassi Dua, la nomination des dix membres de sa sécurité rapprochée, ainsi que l’affectation d’une résidence temporaire avant l’achèvement de la villa qu’il occupera à Cocody, les mois à venir.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus