Agbéyomé Kodjo lance un message à Buhari, Macky Sall et Talon

Agbéyomé Kodjo lance un message à Buhari, Macky Sall et Talon
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 juin 2021 à 16:28 | mis à jour le 28 juin 2021 à 16:50

Agbéyomé Kodjo ne lâche pas prise. L'ancien Premier ministre togolais persiste et maintient qu'il est le vrai président de la République du Togo. Depuis son exil, l'homme politique a lancé un appel à des chefs d'État, notamment, Macky Sall, Muhammadu Buhari, Patrice Talon, Roch Kaboré et l'ancien président Goodluck Jonathan.

Agbéyomé Kodjo continue de revendiquer la présidence de la République du Togo

L'opposant togolais Agbéyomé Kodjo ne reconnait pas le pouvoir de Faure Gnassingbe. En exil, il continue de clamer qu'il est véritable chef d'État de la République du Togo. Récemment, l'ancien Premier ministre togolais a adressé un message à certains présidents africains. "Je suis le Réel PR plébiscité. @FEG a voulu conclure un marché gré à gré pour se maintenir.J'ai dit niet. Il a voulu me tuer, et suis en exil. Ne regardez pas ailleurs !", a-t-il déclaré il y a quelques jours sur Twitter. Il a bien pris le soin de taguer Macky Sall, Roch Kaboré, Patrice Talon, Muhammadu Buhari et l'ex-chef d'Etat nigérian Goodluck Jonathan.

Agbéyomé Kodjo qui se présente comme le président élu du Togo contraint à l'exil, exhorte les acteurs politiques de la France à scruter le crime que commet Jean Yves Le Drian en apportant son soutien au régime de Faure Gnassingbe, "atomisé dans les urnes, après plus de 55 ans de dictature".

"Pour des Intérêts obscurs, Ledrian veut nier le Plébiscite des Togolais pour l'Alternance. Il prend de gros risques s'il ne produit pas le fameux courrier de courtoisie imaginaire qu'aurait signé Emmanuel Macron pour @FEG. Tous debout contre cette TARTUFFERIE", a ajouté Agbéyomé Kodjo dans un tweet. Agbéyomé Kodjo est convaincu qu'il a été plébiscité par les Togolais à l'issue de l'élection présidentielle du 22 février 2020.

On se souvient que depuis son lieu d'exil, l'ex-chef du gouvernement togolais avait formé son gouvernement moins d'un mois après la nomination des ministres de Faure Gnassingbe. Son équipe gouvernementale comprenait 17 personnalités. Le principal opposant togolais avait désigné Ben Koffi Djagba comme son Premier ministre.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus