Bénin: Des cadres de Bolloré cités dans une affaire de drogue

Bénin : des cadres de Bolloré cités dans une affaire de drogue
Par K. Richard Kouassi
Publié le 29 juin 2021 à 13:28 | mis à jour le 29 juin 2021 à 13:55

L'information est livrée par nos confrères d'Africa Intelligence. Quatre cadres de Bolloré ont été arrêtés dans le cadre d'une opération antidrogue lancée par les autorités du Bénin. L'affaire fait actuellement grand bruit au pays de Patrice Talon.

Bénin : Bolloré au coeur d'une affaire de drogue

Tout est parti quand Patrice Talon, président de la République du Bénin, a ordonné une opération antidrogue dans son pays. À l'issue de ladite opération, précise Africa Intelligence, quatre cadres de Bolloré Africa Logistics tombent dans les filets de la police béninoise. Outre ces personnalités de la multinationale française, Constant Bade qui dirige l'office central de répression du trafic illicite des drogues et précurseurs, Séraphin Yéto, le président directeur général de la société SONIMEX, mais également des transitaires ont été mis aux arrêts.

Ce sont au total dix personnes qui ont été interpellées dans le cadre de l'opération antidrogue lancée par les autorités béninoises. Africa Intelligence note que pour l'heure, Bolloré n'a pas voulu réagir sur cette affaire. Il faut savoir que Patrice Talon a décidé de lancer cette vaste opération antidrogue à la suite d'une publication sur le blog "Frère Hounvi" qui dénonçait la complicité des dirigeants du Bénin dans le trafic de drogue. Le blog s'attaquait aux "réseaux de trafic de drogue, qui prospèrent à l'ombre du régime en place".

Le 3 avril 2021, un conteneur immatriculé TGHU 299 13822G1 a débarqué au port de Cotonou avec à l'intérieur une cargaison dépassant la quantité de 30 kg de cocaïne, assure "Frère Hounvi". Il ne manque pas de faire savoir qu'un autre conteneur a été déchargé au port de Cotonou le 18 mai 2021 chargé de plus de 150 kg de cocaïne. "Frère Hounvi" a pointé du doigt le silence des autorités et l'absence d'enquête. Selon Africa Intelligence, la première audience dans le cadre de cette affaire est prévue pour le 15 juillet 2021.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus