Le centenaire du parti communiste chinois fêté en triomphe

Parti communiste chinois
Par Eugène SAHI
Publié le 02 juillet 2021 à 10:25 | mis à jour le 02 juillet 2021 à 10:25

Ferveur nationaliste pour fêter les 100 ans du Parti communiste chinois. Le pays a célébré jeudi son centenaire en grande pompe. Une manière aussi pour le président chinois Xi Jinping de réaffirmer la puissance actuelle de son pays.

100 ans du Parti communiste chinois: Le message fort de Xi Jinping aux occidentaux

"Le temps où le peuple chinois pouvait être foulé aux pieds est révolu", a affirmé le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, jeudi à l’occasion des commémorations de la date anniversaire des 100 ans du Parti communiste (PCC). Un message adressé en creux à l'Occident.

"Le peuple chinois s'est levé" et sa "renaissance" après plus d'un siècle de sous-développement et d'invasions est "irréversible", a-t-il lancé depuis la Place Tiananmen à Pékin, d'où son lointain prédécesseur Mao Tsé-toung proclama la République populaire en 1949.

Le dirigeant le plus puissant depuis Mao Zedong n'a pas manqué de mettre en garde les "forces étrangères hostiles". "Jamais le peuple chinois ne tolérera de harcèlement de la part des forces étrangères". Quiconque se risquerait à de telles manœuvres finirait "ensanglanté contre la grande muraille d'acier composée de 1,4 milliard de Chinois", a lancé Xi Jinping sous les acclamations du public.

100 coups de canon ont résonné à Pékin pour marquer le centenaire. La patrouille acrobatique de l'armée de l'air, composée d'avions de chasse, a survolé la place Tiananmen, traçant dans le ciel des gerbes colorées rouge, jaune et bleu.

Des hélicoptères ont également formé le chiffre "100", tandis que d'autres portaient un drapeau du parti, faucille et marteau jaunes sur fond rouge.

Intense campagne de propagande

Le centenaire du PCC fait l'objet depuis des mois d'une intense campagne de propagande. Lundi, un grand spectacle à la nord-coréenne a été organisé au stade olympique de Pékin, relatant la révolution chinoise ou encore la maîtrise du Covid-19.

Les médias de Pékin ne se privent pas de mettre cette victoire contre l'épidémie sur le compte du système autoritaire en vigueur, par contraste avec le chaos épidémique des démocraties occidentales.

Fort d'une croissance phénoménale durant les 40 dernières années, le PCC peut s'enorgueillir d'avoir tiré le pays du sous-développement. Mais les dirigeants doivent faire face au ralentissement économique mondial, aux défis climatiques et au vieillissement de la population.

A l'international, entre Covid, traitement des Ouïghours et menaces contre Taïwan, l'image de la Chine s'est dégradée dans nombre de pays occidentaux, selon une étude publiée mercredi par le centre de recherche américain Pew.

Les célébrations du centenaire surviennent aussi un an tout juste après l'imposition par Pékin d'une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, laquelle a considérablement réduit l'opposition politique dans l'ex-colonie britannique.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus