Guinée: Un individu surpris en plein ébats sexuels avec une chienne

Guinée : un individu surpris en plein ébats sexuels avec une chienne
Par K. Richard Kouassi
Publié le 02 juillet 2021 à 17:29 | mis à jour le 02 juillet 2021 à 18:21

La scène est difficile à croire. En Guinée, Aboubacar Conté, un jeune menuisier de 19 ans, a été surpris en plein ébats sexuels avec une chienne dans la nuit du mercredi 30 juin au jeudi 1er juillet 2021 à Gbéssia Cité, rapporte le site Africaguinee.

Guinée : Il couche avec une chienne par manque d'argent

Comment Aboubacar Conté a-t-il pu commettre un tel acte ? Ce jeune homme de 19 ans qui exerce en tant que menuisier a été pris dans la nuit du mercredi 30 juin au jeudi 1er juillet alors qu'il faisait l'amour avec une chienne. Cet originaire de Forécariah a été maitrisé par des habitants du quartier Gbéssia Cité 2. Choqué, El Hadj Mohamed Fadiga, le président du conseil du quartier, a voulu connaitre les réelles motivations du sieur Aboubacar Conté.

"Je lui ai demandé comment il se fait que lui s’adonne à de telles pratiques sur un animal et non pas à un être humain ? Il m’a dit que c’est parce qu’il n’a pas d’argent. Et comment fait-il pour dompter un animal qui ne lui appartient jusqu'à satisfaire son besoin ? Il m’a dit : ‘’quand j’appelle le chien, dès qu’il vient, je caresse sa tête et pendant ce temps je prends une corde, j’attache sa bouche et les autres membres, après je fais mon besoin. C’est une histoire que j’ai du mal à raconter, car c’est un acte ignoble surtout pour une société religieuse comme la Guinée", a témoigné El Hadj Mohamed Fadiga.

Il faut savoir que ce zoophile, après des études scolaires interrompues en 5e année, a regagné Conakry, la capitale de la Guinée, il y a quatre mois afin d'apprendre le métier de menuisier. "J’ai eu le temps d’observer ce jeune, son regard, me semble un peu particulier. En tout cas, j’ai eu l’impression que ce n’est pas une personne normale", a ajouté le président du conseil de Gbéssia Cité 2. Aboubacar Conté a été embarqué par les forces de l'ordre.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus