Mali: Mandat d'arrêt contre Karim Keïta, fils de l'ancien président IBK

Le Mali lance un mandat d'arrêt contre le fils de IBK, Karim Keïta
Par David Yala
Publié le 06 juillet 2021 à 00:59 | mis à jour le 06 juillet 2021 à 01:11

Sale temps pour Karim Keïta, moins d'un an après le renversement du régime de son père Ibrahim Boubacar Keita (IBK ) en 2020, par un coup d'État militaire.

Le Mali lance un mandat d'arrêt contre le fils de IBK, Karim Keïta

Karim Keïta, ancien député malien et fils de l'ex-président Ibrahim Boubacar Keita, est visé par un mandat d'arrêt international lancé par un juge de son pays, le Mali. Le mandat d’arrêt a été émis ce lundi 5 juillet 2021 par l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol).

Le fils aîné de IBK est poursuivi dans l'affaire relative à la disparition en 2016, du journaliste d’investigation Birama Touré. Selon Le Figaro, Interpol, l'organisme international de coopératoin policière basé à Lyon (France), a émis une «notice rouge» à la demande d'un juge d'instruction du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako.

Le journaliste disparu qui travaillait pour l'hebdomadaire Le Sphinx, n'a plus été vu depuis le 29 janvier 2016. Selon le directeur du Sphinx, Birama Touré avait contacté, avant sa disparition, le fils de IBK pour lui parler d'un dossier compromettant.

Bien qu'ayant toujours nié son implication dans cette affaire de disparition, les soupçons continuent de peser sur Karim Keïta, exilé en Côte d'Ivoire depuis la chute du régime de son père.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus