France: La Task force Takuba à l’honneur au défilé de la fête nationale

14 Juillet - TAKUBA: Des militaires des pays engagés défileront sur les Champs-Elysées en France
Par Eugène SAHI
Publié le 13 juillet 2021 à 17:02 | mis à jour le 13 juillet 2021 à 17:02

A l’occasion du défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées, en France, le Président français a décidé de mettre à l’honneur la Task Force TAKUBA déployée au Mali.

14 Juillet - TAKUBA: Des militaires des pays engagés défileront sur les Champs-Elysées en France

Chaque année depuis 1880, les Français célèbrent leur fête nationale le 14 juillet. Symbole de l’histoire et de l’unité du pays autour de valeurs communes, elle prend traditionnellement la forme d’un grand défilé militaire.

Cette année, le thème du défilé militaire est « Gagner l’avenir ». Il démontre la volonté des Français de dépasser les difficultés liées à la crise sanitaire et d’aller de l’avant. Il illustre encore le rôle d’anticipation des armées qui, grâce à la haute technologie, sont capables de prévenir les crises et d’imaginer les combats du futur. La haute technologie, essentielle pour assurer notre souveraineté et la viabilité de notre modèle d’armée, est mise à l’honneur cette année car elle est au coeur de la stratégie de défense prévue par la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025. Le renouvellement des capacités concerne toutes les armées et toutes les dimensions : terre, air, mer et espace. Il répond aux besoins opérationnels immédiats et anticipe les formes d’engagements futurs.

Au défilé des troupes à pied, ouvert par la Task force Takuba, noyau de coopération des forces spéciales européennes au Sahel, s’adjoint un défilé des troupes motorisées et montées. Le traditionnel défilé aérien, mettant en scène voilures fixes (avions) et voilures tournantes (hélicoptères), célèbre cette année trois anniversaires : les 80 ans des Forces aériennes françaises libres (FAFL), les 60 ans de la Direction générale de l’armement (DGA) et les 30 ans de l’opération Daguet (première guerre du Golfe).

L'Opération Barkhane quitte Gao et pose ses valises à Niamey au Niger

La fermeture des emprises françaises de Kidal, Tessalit et Tombouctou, sera “achevée d’ici le début de l’année 2022”, a annoncé venderdi Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse conjointe avec le nouveau président nigérien Mohamed Bazoum.

L'opération Barkhane au Mali forte de 5 100 soldats aujourd'hui. Cet effectif de l'armée française passera à environ 2500 soldats. Le président Emmanuel Macron a informé, le weekend dernier à la sortie d’un sommet virtuel du G5 Sahel, une alliance politico-militaire visant à lutter contre les groupes djihadistes, ajoutant que les troupes françaises allaient se retirer. L’annonce avait déjà été faite il y a quelques semaines, mais plusieurs détails ont été donnés.

Un mois après l’avoir acté en conseil de défense, le président de la République a présenté les grandes lignes du plan de retrait partiel des quelque 5 100 soldats français de l'opération Barkhane », déployés au Sahel depuis 2014. Selon le chef de l’Etat français, le commandement opérationnel des forces françaises sera progressivement transféré du quartier général malien de la force Barkhane à Gao à Niamey, au Niger. La présence dans la capitale nigérienne, Niamey, où sont aujourd’hui stationnés les drones Reapers et la plupart des avions de chasse, sera «musclée», a ajouté Emmanuel Macron, sans détailler. Cet accent mis sur les moyens aériens correspond à l’une des deux missions attribuées à la nouvelle opération française.

La Force française Barkhane et la coalition militaire du G5 Sahel, appuyées par les armées nationales, des troupes américaines et leurs alliés, sont engagées à éliminer les terroristes afin de mettre fin à la menace islamiste sur la région. Mais jusque-là, les frappes aériennes, l’offensive terrestre et les déploiements de drones à travers lesquels ces groupes armés terroristes subissent de lourdes pertes, des arrestations, n’ont pour l’instant pas mis fin à leur guérilla.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus