RDC: Décès du célèbre comédien Kadiombo Yamba Bilonda

comédien Kadiombo
Par Eugène SAHI
Publié le 16 juillet 2021 à 12:55 | mis à jour le 16 juillet 2021 à 12:55

Mars Kadiombo Yamba Bilonda, né le 3 mars 1958 dans la province du Katanga (Haut-Katanga), est mort dans la nuit du jeudi 15 juillet 2021 à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Mars Kadiombo Yamba Bilonda a quitté la scène pour rejoindre Maman Shako

Artiste comédien, dramaturge, scénariste et réalisateur, le congolais connu sous le nom de Tatu Kadiombo a tiré sa révérence dans la nuit du jeudi au vendredi 16 juillet après avoir été hospitalisé à la clinique Médecins de nuit à Kinshasa Gombe. Le très célèbre comédien polyglotte à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, Tatu Kadiombo, doué dans l'art d'imitation, incarnait à merveille le rôle du maréchal Mobutu.

Si les causes de son décès ne sont pas connues officiellement, plusieurs sources indiquent que Kadiombo aurait été bastonné il y a une semaine dans sa résidence pour son positionnement politique et son soutien à l’actuel président congolais. En quête d'audimat, plusieurs stations de radio et chaînes de télévisions sollicitent son concours pour allécher, appâter un grand nombre de sympathisants. En pédagogue averti, ce linguiste de formation et enseignant des langues, n’éprouve souvent pas de difficultés pour séduire son public. Quel que soit le milieu.

Qui était Kadiombo Tatu

Il est choisi pour jouer le rôle du Président Fondateur dans la pièce électorale "Débats sur Gondwana Tv", à l'affiche le 10 juin dernier à la 1ère édition du Festival Toseka au Théâtre de verdure de Kinshasa. Il a évolué pendant plusieurs années comme enseignant des langues, des mathématiques et de biologie à l’école Tshondo Mwene Ntanda de Lubumbashi, avant de décrocher une licence en droit privé judiciaire.

Dans un continent où la dictature bat son plein, Mars Kadiombo compte parmi les rares comédiens à oser. Oser imiter les dirigeants intouchables à travers ses nombreux gags. Audacieux, courageux, Yamba Bilonda - c'est son nom - n'hésite pas crier tout haut, avec un brin d'humour, ce que le peuple dit tout bas. Déterminé, il ne porte souvent pas de gant quand il faut déplorer les excès de zèle de certains gouvernants et vilipender des mœurs. Son talent, sa finesse, lui ont valu la sélection parmi les plus grands comédiens du continent qui étaient venus participer au Festival international d'humour à Kinshasa en juin dernier.

Aux côtés du Nigérien Mamane (chroniqueur vedette de la Radio France Internationale), des Ivoiriens Gohou, Adama Dahico, Digbeu Cravate… le seul acteur congolais de l'équipe a interprété avec brio le rôle du Président fondateur de Gondwana, un pays imaginaire où triomphe la dictature. Sûr de se succéder à lui-même, ce chef de l'Etat s'est plu à faire organiser un débat télévisé, à la veille des élections, face à ses nombreux concurrents.

La mort de Mars Kadiombo Yamba Bilonda a provoqué une onde de choc déferlante chez les congolais après la mort de Maman Shako, une autre icône du théâtre populaire qui sera enterrée ce samedi 17 juillet 2021 à la Nécropole Entre Ciel et Terre dans la banlieue Est de Kinshasa.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus