Marcory : Un employé extorque plus de 4 millions F CFA à son patron

Marcory : Un employé malhonnête aux mains de la police
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 juillet 2021 à 13:20 | mis à jour le 19 juillet 2021 à 14:01

À Marcory, un employé d'une entreprise spécialisée dans la vente de produits électroménagers pourrait être poursuivi pour abus de confiance portant sur la somme de 4 073 400 F CFA. Il s'agit du nommé GD qui a abusé de son employeur.

Marcory : Un employé malhonnête aux mains de la police

NM, résidant à Marcory, est propriétaire d'une entreprise spécialisée dans la vente de produits électroménagers comme les smart TV, les climatiseurs, les micro-ondes et les ventilateurs. Dans le souci de s'adapter aux nouvelles exigences du marché, il décide de se lancer dans le e-commerce. Sans perdre de temps, le patron d'entreprise s'inscrit sur un site de vente en ligne. Ne pouvant pas faire face tout seul aux nombreuses commandes, NM recrute AC et GD qui auront pour mission de gérer la boutique en ligne.

Selon la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC), NM récolte très vite les retombées financières de sa nouvelle stratégie. Cependant, en mai 2021, le chef d'entreprise prend la décision de lancer un audit de sa boutique en ligne. Grande sera sa surprise quand il découvre les prix de ses articles ont été modifiés. Le maitre des lieux n'en croit pas ses yeux. Il réalise aussi que son entreprise a réalisé d'énormes pertes. NM refuse de voir plus clair dans cette affaire. Il saisit la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité pour une plainte.

Les éléments de la PLCC, appuyés par le Laboratoire de criminalistique numérique (LCN), mènent des investigations qui les conduisent sur les traces de GD. Ce dernier est conduit dans les locaux de la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité. L'employé passe vite aux aveux et reconnait avoir réduit les prix des articles qu'il rachetait à des prix dérisoires pour les revendre sur sa propre page Facebook. Au total, NM a subi un préjudice financier de 4 073 400 francs CFA. Pris la main dans le sac, il a déclaré vouloir restituer les fonds dérobés de manière échelonnée. L'employé malhonnête pourrait être poursuivi pour abus de confiance ai moyen d'un système d'information.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus