Mali : Comment se porte Assimi Goïta après son assassinat manqué

Assimi Goïta au peuple malien : « Je vais très bien »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 21 juillet 2021 à 10:57 | mis à jour le 21 juillet 2021 à 10:57

Assimi Goïta l'a échappé belle. C'est le moins que l'on puisse dire après l'attentat qui visait le président de la transition malienne à la grande Mosquée de Bamako, mardi. Le colonel a toutefois rassuré ses compatriotes sur son état de santé.

Assimi Goïta au peuple malien : « Je vais très bien »

Alors qu'il était allé honorer le rite musulman de l’Aïd al-Adha, la fête du Sacrifice, à la grande mosquée de Bamako, mardi 20 juillet, le Colonel Assimi Goïta a été visé par un attentat qui aurait pu lui coûter la vie. Deux individus ont en effet tenté de poignarder le chef de la junte militaire malienne. Ainsi que le confirme à Jeune Afrique, Latus Tourè, régisseur de la grande mosquée : « C’est après la prière et le sermon de l’imam, ou au moment où l’imam devrait aller immoler son mouton que le jeune a tenté de poignarder Assimi Goïta de dos, mais c’est une autre personne qui a été blessée. »

L'un des quidams, auteur de la tentative d'assassinat contre le président de la transition, a été interpellé d'une manière cavalière par la garde du président Goïta. L'infortuné a d'ailleurs manqué de se faire lyncher par une foule en colère qui voulait lui faire coûte que coûte la peau, n'eût été la protection de la garde du tombeur d'Ibrahim Boubacar Kéita.

Une source sécuritaire malienne rassure le président malien se porte bien. Il n'a pas été blessé dans l'attaque. Puis, il ajoute : « Nous sommes en train de mener l’enquête. Au moins une personne a tenté de l’attaquer avec un couteau à la grande mosquée de Bamako ce jour. »

Mais le président de la Transition malienne se porte bien. Il s'est d'ailleurs exprimé sur les antennes de la télévision nationale ORTM : « Tout va bien. Il n’y a pas de souci. Ça en fait partie quand on est leader, il y a toujours des mécontents, des gens qui, à tout moment, peuvent vouloir tenter des choses pour déstabiliser, tenter des actions isolées ».

Le tombeur du colonel Bah N'Daw a également tenu à apporter un démenti formel a de nombreuses rumeurs quant à la thèse du complot et d'autres supposées victimes : « C’est une action isolée. Je rassure que je vais très bien et aucun élément n’a été blessé. »

Il y a eu plus de peur que de mal, dira-t-on.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus