Anne Ouloto à ses parents Wê : " Faisons la politique avec intelligence !"

Anne Ouloto, cadre du RHDP et ministre exhorte les populations wê à l' Union et à la Cohésion
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 22 juillet 2021 à 00:44 | mis à jour le 22 juillet 2021 à 00:44

La ministre Anne Ouloto s’est entretenue, lundi 19 juillet dernier, à l’hôtel du District d’ Abidjan, avec ses parents Wê, membres des groupements et associations issus des régions du Cavally et du Guémon.

Anne Ouloto: "Militons dans nos partis politiques, mais ne déchirons jamais notre fraternité"

"Quelle est notre contribution dans la préservation de la stabilité dans les Régions sœurs du Cavally et du Guémon et partant, en Côte d'Ivoire ?". C’est la question centrale qui a réuni, lundi 19 juillet dernier, la ministre Anne Ouloto et ses frères et sœurs membres des associations et groupements issus du grand ouest.

Cette rencontre d'échanges entre les filles et fils de la région a eu pour but de « travailler davantage et ensemble » , pour le développement du Cavally et pour la paix dans les deux régions. "Ce fut l'occasion d'indiquer encore une fois à mes frères et sœurs, que le Wê a un pacte avec la paix, avec la fraternité, avec les valeurs qui préservent sa dignité", a écrit, sur les réseaux sociaux, la coordonnatrice régionale du RHDP dans le Cavally.

« Quel que soit notre bord politique, nous devons être d'abord frères et sœurs, car le développement n'a pas de couleur politique. Que ce soit dans le Cavally ou dans le Guémon, nos parents ont besoin de développement. Ce qui doit faire avancer le Cavally doit faire avancer le Guémon, et ce qui doit faire avancer le Guémon doit faire avancer le Cavally. On ne doit pas s'oublier. Nous sommes 1. Continuons de vendre la Culture wê, continuons de vendre l'art culinaire wê, continuons de vendre les valeurs de notre brave peuple », a-t-elle exhorté.

« Militons dans nos partis politiques, mais ne déchirons jamais notre fraternité. C'est ce qui va nous rester. Nous devons être unis. Aimons-nous vivants », a conclu la députée de Toulepleu. La région du Grand-ouest a payé un lourd tribut lors de la crise militaro-politique de 2010-2011.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus