Cinéma : Les lauréats du Festival du film des 18 montagnes, connus

Cinéma : Les lauréats du Festival du film des 18 montagnes
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 juillet 2021 à 15:47 | mis à jour le 22 juillet 2021 à 16:50

Le cinéma a installé ses bases à Man dans le cadre du Festival du film des 18 montagnes dont la cérémonie de clôture s’est tenue dans la salle Amadou Gon Coulibaly de l’Hôtel communal le samedi 17 juillet 2021. À l'issue de cet événement, les lauréats de la première édition de ce festival de courts-métrages sont connus.

Cinéma : Voici le palmarès de la 1re édition du Festival du film des 18 montagnes

Le Festival du film des 18 montagnes s'est tenu dans la ville de Man qui s'est tenu du jeudi 15 au samedi 17 juillet 2021. Le jury composé de l’actrice présentatrice télé Yasmine Reda, le producteur et réalisateur togolais Joël Tchédré, l’enseignant chercheur à l’Université FHB de Cocody, spécialiste de cinéma Dr Assiè Boni et Seina Touré, responsable de DIFFA Afrique (Distribution internationale des films et fictions d’Afrique) la présidente du jury ont livré les noms des lauréats.

Le Grand Prix Manlé est revenu à "La fille aux bêlêkris" (13 mn13) de la réalisatrice, scénariste et blogueuse ivoirienne Fatima Touré. Absente, son représentant a réceptionné son trophée, un diplôme de participation et la somme de 250.000 FCFA. Le film a été couronné pour son histoire, un manifeste féministe et pour sa qualité technique avec la belle interprétation de son héroïne, d’après les explications de la présidente du jury.

Le Français Patrice Guillain a arraché le Prix Dent de Man meilleure fiction avec "La der des der". Le court-métrage du réalisateur, journaliste et ancien militaire s’est imposé comme une évidence. Cette fiction sur la Première Guerre mondiale avait déjà fait sensation à la Berlinale, comme dans des festivals à Rome , Amsterdam, Los Angeles. Le Prix Dent de Man du meilleur documentaire a été décerné à "Le choix du Fâ (Fâ So)" de la Béninoise Giovannia Zinsou. Mariam Adjé a reçu le Prix Dent de Man de la meilleure interprétation grâce à son film "La fille aux bêlêkris".

Le jury a décidé d'attribuer le Prix spécial Dent de Man pour la protection de l’environnement à la réalisatrice Leïla Chaby du Bénin, pour son film fiction "Orisha" quand le Prix spécial Dent de Man de la mairie de Man pour l’intégration féminine a été raflé par Martin Kouakou pour son court-métrage de fiction "Crime à ciel ouvert".

Pendant la cérémonie, 10 petits films de 3 à 5 minutes (fiction et documentaires) issus du kino ont été présentés, qui soulignent l’historique la ville de Man, ses coutumes, ses richesses géologiques, etc. Franck Vléhi, président du jury du concours de pitch, qui a déploré « l’impréparation des candidats » à ce concours a cependant distingué deux pitchs dont les projets seront produits : ce sont « Le fou du fol’ » de Martin Kouakou et « Innocent » de Van Zroh Noël

"Une très belle fierté d’avoir réussi ce pari. On a pu tenir tous nos engagements (le kino, les projections, la visite touristique, le concours de pitch, la distinction des films en compétition). On est assez satisfait des films qui étaient en compétition. Après, chacun a sa sensibilité, sinon c’étaient de bonnes productions. Pour la deuxième édition l’an prochain, on a un projet un peu fou en tête : faire les projections de films sur les montagnes. On espère avoir les moyens nécessaires (techniques et financiers) pour réaliser ce rêve. À l’année prochaine pour la seconde édition de ciné 18", a déclaré Ursula Koffi, présidente de l’Association cœurs solidaires pour la culture, commissaire générale du Festival du film des 18 montages.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus