Bénin: Une cinquantaine de "brouteurs" présumés, arrêtés à Cotonou

Bénin : Une cinquantaine de
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 août 2021 à 14:02 | mis à jour le 06 août 2021 à 14:02

Au Bénin, la police républicaine a mis le grappin, mardi 3 août dernier, sur une cinquantaine de présumés cybercriminels.

Bénin : La police républicaine met la main sur 56 présumés cybercriminels

Cinquante-six présumés cybercriminels ont été interpellés, mardi dernier au Bénin, à la suite d'une opération menée par les éléments du commissariat du 1er arrondissement de Cotonou. Selon la presse locale, les éléments de la police républicaine, sont descendus dans la maison où se trouvaient ces présumés arnaqueurs, au quartier Dandji.

Le bilan de cette perquisition fait état de 51 téléphones portables, 58 ordinateurs portatifs, 10 modems Wifi et plusieurs autres accessoires saisis. " Ce coup de filet de la police prouve que la chasse aux cybercriminels est encore d’actualité", indique notre source qui ajoute que les personnes interpellées et placées en garde à vue, seront bientôt présentées au procureur de la République.

Le Bénin, faut-il le souligner, est l'un des pays de la sous région ouest-africaine, les plus touchés par ce fléau. Le dimanche 04 juillet dernier, la police avait déjà arrêté 11 cybercriminels dont 3 femmes au quartier Kpogbommey, dans le quatrième arrondissement de Porto-Novo. 18 ordinateurs portables, quatre téléphones Android et deux modems wifis avaient été retrouvés par les agents sur les lieux des arrestations. En 2018, une vaste opération également menée par les fins limiers, avait permis l'interpellation d'au moins 456 présumés brouteurs, dans plusieurs villes du pays.

S'il est prouvé que la cybercriminalité met à mal l'économie du pays et fait aussi des victimes parmi les citoyens, il faudrait aussi reconnaître qu'elle fait aussi du mal à la société en ce sens que ces criminels sont pour la plupart des jeunes. En Afrique de façon générale et au Bénin en particulier, les auteurs de ces agissements associent à leurs manèges, des forces occultes pour abêtir ou hypnotiser leurs victimes avant de les déplumer.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus