Droits de l'Homme : Le Bénin veut s'inspirer du modèle ivoirien

La commission béninoise des droits de l’homme veut s'inspirer du modèle ivoirien
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 août 2021 à 13:49 | mis à jour le 09 août 2021 à 15:44

Une délégation de la Commission des droits de l'Homme du Bénin séjourne depuis le dimanche 8 juillet en Côte d'Ivoire, la capitale économique ivoirienne.

Bénin- Bonnes pratiques : La commission béninoise des droits de l’homme veut s'inspirer du modèle ivoirien

Créée il y a trois ans, la Commission béninoise des droits de l’homme veut aller vite. Et pour y arriver, elle a décidé de s’inspirer du modèle du Conseil national des Droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDH). Depuis le dimanche 8 août, une délégation de six personnes conduite par sa vice-présidente Sidikatou Adamon Bissirou épouse Houédété, est en immersion au CNDH, et ce, pour une semaine. « Nous sommes en Côte d’Ivoire dans le cadre d’une visite d’immersion. Nous sommes venus voir dans quelle mesure porter la commission béninoise de droits de l’homme à un niveau élevé. Elle est née, il y a bientôt trois ans et l’accréditation au statut A, constitue une préoccupation pour nous. La Côte d’Ivoire étant déjà en avance sur ce point, il est important que nous puissions partager les expériences avec la Côte d’Ivoire pour voir ce qu’il faut améliorer », a indiqué la vice-présidente Sidikatou Adamon Bissirou épouse Houédété.

C’était ce lundi après la traditionnelle cérémonie de Saluts aux couleurs nationales au sein de l’institution nationale des Droits de l’homme. « Cette mission démarre d’ailleurs très bien avec ce salut aux couleurs du drapeau national. Nous avons vu comment la présidente, son équipe et les forces de l’ordre ont accompagné la montée du drapeau. On peut dire que c’est une bonne pratique que nous avons aimé et avons déjà commencé à échanger entre nous sur la question afin de voir dans quelle mesure, en tant qu' institution des droits de l’homme, on peut commencer et emmener, pourquoi pas, les travailleurs et la population béninoise à mettre cela dans leur comportement. Le civisme a commencé par manquer progressivement au sein de la jeunesse et il nous faut réagir. »

Cette délégation, en plus d’échanges avec le personnel du CNDH, visitera deux commissions régionales des droits de l’homme à savoir celle du Sud Comoé à Aboisso et celle des Grands ponts à Dabou. « Conforment à notre loi, la commission peut mettre en place des sections locales et régionales. Or au Bénin, on n’a pas encore commencé. La Côte d’Ivoire est très en avance, il y’ a ici 31 commissions dans les 31 régions. C’est une très bonne pratique que nous sommes venus voir afin d’être orienté progressivement et ce dans l’intérêt des populations, car les informations vont venir facilement de la base pour le niveau national. »

Source: CNDH-CI


Afficher les commentaires
Articles les plus lus