Gbagbo Laurent et le FPI : Une histoire vieille de 30 ans

Gbagbo Laurent et le FPI : Une histoire vieille de 30 ans
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 août 2021 à 11:00 | mis à jour le 10 août 2021 à 11:18

Gbagbo Laurent tourne définitivement le dos au FPI (Front populaire ivoirien), objet de discorde entre lui et son ancien Premier ministre Pascal Affi N'guessan. Le "Woody" de Mama préfère créer un nouveau parti plutôt que de s'engager dans un bras de fer avec le député de Bongouanou. Il a annoncé le lundi 9 août 2021 face à ses partisans.

Gbagbo Laurent abandonne le FPI et crée son parti

Gbagbo Laurent a lutté pour l'instauration du multipartisme en Côte d'Ivoire. Dès 1982, l'historien ivoirien et son épouse Simone Gbagbo montent un mouvement clandestin d'idéologie marxiste-léniniste afin de mener le combat contre Félix Houphouët-Boigny, chef de file du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire).

Six ans plus tard, ledit mouvement est transformé en un parti politique avec pour nom FPI (Front populaire ivoirien). Avec ce nouvel instrument politique, Gbagbo Laurent et ses camarades se battent pour la fin du parti unique. C'est en 1990 que les autorités d'antan reconnaissent officiellement la nouvelle formation politique.

À la tête du FPI, Gbagbo Laurent accède au pouvoir d'État après avoir battu feu le général Guéi Robert à l'élection présidentielle d'octobre 2000. Il nomme Pascal Affi N'guessan comme son Premier ministre. Après seulement deux ans, le régime des refondateurs est frappé par une rébellion armée conduite par Guillaume Soro et basée à Bouaké.

Cependant, Gbagbo Laurent demeure à son poste jusqu'en 2011. Au second tour de l'élection présidentielle, alors candidat de la LMP (La majorité présidentielle), Gbagbo revendique la victoire contre Alassane Ouattara, qui défendait les couleurs du RDR (Rassemblement des républicains).

Le 11 avril 2011, Gbagbo Laurent et son épouse Simone sont arrêtés au Palais présidentiel en pleine crise postélectorale. Le fondateur du FPI est transféré à La Haye après quelques mois de détention à Korhogo, dans le nord du pays. Jugé pour crimes contre l'humanité, le père de Michel Gbagbo est définitivement acquitté par les juges de la CPI (Cour pénale internationale).

Il rentre en Côte d'Ivoire le 17 juin 2021, mais se trouve confronté à une profonde crise au sein de "son" FPI. Pascal Affi N'guessan revendique la présidence du parti à la rose et refuse de céder son fauteuil à l'ancien chef d'État. Gbagbo Laurent ne trouve pas nécessaire d'aller en guerre pour la "reconquête" du Front populaire ivoirien.

Lundi 9 août 2021, Gbagbo prend une décision historique : il laisse le FPI aux mains d'Affi N'guessan et annonce la création d'un nouveau parti politique. Il tourne ainsi la page de 30 ans d'histoire écrite avec de la sueur et des larmes. Que sera le FPI sans Gbagbo Laurent ?




Afficher les commentaires
Articles les plus lus