Algérie: Le bilan des incendies s'alourdit, au moins 69 morts signalés

Algérie : Le bilan  des incendies revu à la hausse, au moins  69 morts signalés
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 août 2021 à 13:05 | mis à jour le 12 août 2021 à 13:05

Les incendies déclarés dans la région nord de l' Algérie, notamment en Kabylie, depuis lundi dernier, ont fait au moins soixante-neuf morts, selon un bilan revu à la hausse par les autorités du pays.

Algérie : 69 morts dont 28 militaires dans des incendies en Kabylie

69 morts, c'est le bilan provisoire annoncé par les autorités algériennes dans les incendies qui ravagent depuis lundi dernier, des forêts entières et qui encerclent également des villages du nord de l' Algérie. De sources locales, les incendies, 70 au total, se sont déclarés lundi soir dans 18 circonscriptions administratives de la région de la Kabylie, à une cinquantaine de Km de la capitale Alger.

« D’origine criminelle », ces incendies, attisés par un épisode de canicule, restent difficilement maîtrisables à cause du climat actuel en Afrique du Nord, qui dépasse la barre des 45°, selon les explications du colonel Pierre Schaller, expert des feux de forêts. « À cause du climat actuel en Afrique du Nord, la puissance des feux sort de l’ordinaire. Cela oblige à envoyer beaucoup de monde, parfois à pied, dans des conditions qui sont dangereuses. Avec ces températures, c’est extrêmement difficile de travailler pour les forces armées », explique-t-il.

Selon un bilan fourni mercredi par la télévision nationale algérienne, les incendies ont fait au moins 69 morts dont 28 militaires. La plupart de ces victimes viennent de la wilaya de Tizi-Ouzou. Les militaires sont décédés alors qu’ils évacuaient des villageois mardi en fin de journée. 12 autres sont « hospitalisés dans un état critique ». Le ministère de la Défense nationale a précisé que de nombreux militaires souffraient de brûlures à différents degrés. Leur intervention a « permis de sauver des flammes cent dix citoyens : hommes, femmes et enfants » dans les montagnes de Béjaïa et Tizi-Ouzou, ajoute le ministère dans un communiqué. Des soutiens internationaux provenant notamment de la France et du voisin marocain s'activent pour prêter secours aux populations prises au piège dans les flammes.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus