Burkina:Effondrement d'une dalle dans une Université, 3 étudiants tués

Le Burkina Faso sous le choc après le drame sur le chantier de l'UNZ
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 01 septembre 2021 à 13:32 | mis à jour le 01 septembre 2021 à 13:40

Les ouvriers du chantier de l'Université Norbert Zongo Koudougou, au Burkina Faso, sont inconsolables. Et pour cause, une dalle qui s'est effondrée, mardi, a causé la mort de quatre personnes, dont trois étudiants en Génie civil.

Le Burkina Faso sous le choc après le drame sur le chantier de l'UNZ

La population du Burkina Faso n'en revient pas encore après le drame survenu, le mardi 31 août 2021, sur le chantier de l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) Sciences et Technologies et de la cité universitaire à l’Université Norbert Zongo de Koudougou. Une dalle s’est en effet effondrée lors du décoffrage du foyer.

Le bilan de cet accident fait état de quatre morts, dont trois étudiants de la filière Génie civil de ladite université, ainsi qu’un blessé. Les services de secours qui sont intervenus ont donc pu retirer les victimes des décombres, sous le regard médusé du Gouverneur de la région du Centre-Ouest, du Président de l’Université Norbert Zongo et ses collaborateurs, ainsi que le chef de projet.

« Au nom de la Communauté universitaire et en son nom propre, le Président de l’Université présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement au blessé », peut-on lire dans le communiqué publié par le service de communication de l’UNZ (Université Norbert Zongo).

Les populations du pays des hommes intègres, et principalement les étudiants de l'université Norbert Zongo de Koudougou, sont également sous le choc après cet effondrement meurtrier. De nombreux messages de soutien ont été publié sur les réseaux sociaux, en solidarité à toutes les victimes de cet autre drame qui frappe les Burkinabè.

Une cellule de crise a par ailleurs été mise en place pour déterminer les causes de l’incident et situer les responsabilités, dans un Burkina Faso, où la menace terroriste plonge le pays dans une psychose généralisée.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus