Burkina : Les gendarmes infligent une raclée aux djihadistes à Kaya

Des terroristes neutralisés, leur zone détruite au Burkina Faso par l'armée
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 08 septembre 2021 à 12:15 | mis à jour le 08 septembre 2021 à 12:15

Les djihadistes n'on plus droit de cité au Burkina Faso. C'est du moins ce signal fort que les gendarmes burkinabè ont donné à des groupes armés, le week-end dernier, dans le département de Kaya.

Burkina Faso : Des terroristes neutralisés, leur zone détruite par l'armée

Le Burkina Faso est en proie à une menace terroriste des plus persistantes, ces dernières années. Les attaques perpétrées contre le Splendid Hôtel et le Restaurant-Café Cappuccino de Ouagadougou, en janvier 2016, ainsi que l'attentat contre la terrasse café Aziz Istanbul au coeur de la capitale burkinabè, achèvent de convaincre que le pays des hommes intègres est une cible privilégiée pour les djihadistes.

La mise sous coupe de la zone des trois frontières (Mali-Niger-Burkina Faso) constitue également un affront et une défiance que les autorités ne digèrent jusque-là pas. Et ce d'autant plus que des civils et autres éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) sont pris pour cibles lors des attaques djihadistes.

Dans sa riposte, l'armée burkinabè n'y est pas allée de main morte face à ces groupes armés, qui maintiennent le pays des hommes intègres dans la terreur et dans une psychose quasi permanente. Ce week-end, une unité d'intervention de la Gendarmerie a lancé une sévère expédition contre une position des terroristes à Kaya.

À en croire l'armée, cette intervention a permis de neutraliser plusieurs terroristes et de détruire leur zone de refuge, ainsi qu'une bonne partie de leur logistique. Un engin explosif improvisé a par ailleurs été découvert par une unité de la Maréchaussée à quelques encablures de Bouna. Engin qui a été détruit par une équipe spécialisée, dépêchée sur les lieux.

L'armée burkinabè ajoute, par ailleurs, dans son communiqué qu' « un accrochage a eu lieu entre le 36e Escadron de Gendarmerie mobile et des individus armés à hauteur du village de Gorebale ». Cet affrontement s'est soldé par la mort de trois (3) terroristes et un gendarme blessé. De l’armement et des munitions ont été récupérés par les gendarmes, apprend-on également dans ledit communiqué.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus