Crise au FDFP: Ouattara éjecte Joël N'Guessan et Ange Barry Battesti

Le président Ouattara met fin à la crise au sein du FDFP
Par David Yala
Publié le 08 septembre 2021 à 17:57 | mis à jour le 08 septembre 2021 à 17:57

La crise qui secoue le Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP), depuis quelques semaines, vient de connaître son épilogue avec la suspension des deux principaux protagonistes.

Le président Ouattara met fin à la crise au sein du FDFP

Fin de la guéguerre entre le Conseil de gestion du FDFP, présidé par l’ancien ministre Joël N'Guessan, et le secrétaire général de la structure étatique, Ange Léonid Barry Battesti. Le conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi 08 septembre 2021, sous la présidence du président Alassane Ouattara, a décidé de la suspension de ces deux responsables Fonds de développement de la formation professionnelle. Il y a quelques jours, le Conseil de gestion du FDFP, avait pris la décision de suspendre Ange Léonid Barry Battesti suite à un rapport d’audit qui «démontre qu’il y a eu effectivement des actes de mal gouvernance et des dysfonctionnements graves dans la gestion administrative, financière et comptable ».

Une décision rejetée par le Collège des employeurs du FDFP, lesdits administrateurs ont dénoncé un vice de procédure et désavoué le président du Comité de gestion. « Le Collège des employeurs considère que : 1. Hors session ordinaire ou extraordinaire du Comité de Gestion, aucune décision ne peut être prise au nom du Comité de Gestion ; 2. Le Collège des employeurs attend de recevoir l’ensemble des rapports d’analyse des Administrateurs des autres collèges, copie de la demande d’explication écrite adressée au Secrétaire Général ainsi que sa réponse, en vue de préparer sa position qui sera discutée lors d’une prochaine session extraordinaire du Comité de Gestion.

EN CONSEQUENCE, Le COLLEGE DES EMPLOYEURS ne se reconnait pas dans la décision unilatérale prise par le Président du Comité de Gestion du FDFP de suspendre l’actuel Secrétaire Général et son remplacement par un intérimaire», a martelé le Collège des employeurs. Réinstallé à son poste, Ange Léonid Barry Battesti, visiblement heureux de retrouver ses bureaux au FDFP, avait lâché cette phrase de Franklin Roosevelt: « La seule limite à notre épanouissement de demain sera nos doutes d’aujourd’hui », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. Il n’en avait pas fallu davantage pour faire sortir Joël N'Guessan de ses gonds.

Dans une note adressée au président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et au Collège des employeurs, administrateurs du FDFP, Joël N'Guessan a confié que le communiqué desdits administrateurs ‘’n’est ni juste dans la forme ni conforme à la vérité et à la légalité dans le fond’’. « Je vous prie de bien vouloir acter la décision de suspension du Secrétaire général du FDFP à titre conservatoire », a-t-il enjoint. Le gouvernement vient de mettre enfin un terme à cette crise qui n’honore pas le FDFP. Ange Barry Battesti et Joël Nguessan ont été suspendus de leurs fonctions par le gouvernement.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus