Mali:Camionneurs marocains tués, prompte réaction de Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 13 septembre 2021 à 19:47 | mis à jour le 13 septembre 2021 à 19:47

Deux camionneurs marocains ont été tués et un autre blessé, samedi, dans une attaque à Didiéni, localité malienne. Le Roi Mohammed VI a aussitôt dépêché l'ambassadeur marocain à Bamako afin de suivre de près cette affaire.

Le Roi Mohammed VI "s'implique" après une attaque contre ses compatriotes au Mali

La commune de Didiéni, dans l'Ouest malien à 300 kilomètres de Bamako, a été le théâtre, samedi, d'une double attaque armée contre des automobilistes. Des hommes armés, dont certains étaient encagoulés et portaient des gilets par balle et ayant en leur possession des talkies-walkies, avaient en effet fait irruption, dans une première attaque, pour intercepter des camionneurs marocains en provenance du Sénégal pour la capitale malienne.

À en croire des témoins, les quidams ont par la suite quitté les lieux sans emporter le moindre objet appartenant à leurs victimes. S'agirait-il d'un règlement de compte ? Ou plutôt une bavure ? Seule une enquête pourrait déterminer les circonstances exactes de cette attaque, qui est loin d'avoir livré tous ses secrets.

La seconde attaque était dirigée contre un convoi de passagers maliens, momentanément retenus par leurs bourreaux.

Dès la survenance de cet autre drame dans ce vaste pays sahélien, Hassan Naciri, Ambassadeur du Maroc, s’est aussitôt rendu au chevet de son compatriote blessé, à la Polyclinique Pasteur de Bamako, pour s’en quérir de ses nouvelles. Le diplomate marocain indique par ailleurs que l’évacuation du blessé a été possible grâce à l’implication personnelle de Mohammed VI, le roi marocain, auprès des autorités de la transition, afin de faciliter ce transfert de manière prompte.

À noter que le ministre malien de la Santé et du Développement était également au chevet du camionneur blessé pour lui apporter le soutien nécessaire en ces circonstances douloureuses. Quand bien même les premières analyses du corps médical indiquent que l'état du camionneur blessé n'est pas critique. Contrairement à ses deux compatriotes qui sont passés de vie à trépas lors de l'attaque.

Le Mali, faut-il le rappeler, est sous une menace terroriste depuis près d'une décennie. Des djihadistes et autres groupes armés ont mis le nord du pays sous leur coupe, d'où ils fomentent des attentats à travers le pays, et même au-delà.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus