Attaques contre Ahoussou: Brice Kouassi échappe à un limogeage

Par David Yala
Publié le 15 septembre 2021 à 14:34 | mis à jour le 15 septembre 2021 à 14:34

La guéguerre entre le Président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, et son jeune frère Brice Kouassi, a failli coûter son poste au Secrétariat d’Etat chargé de la Modernisation de l’Administration auprès du Ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration.

" Brice Kouassi n’oubliera pas de sitôt ce premier Conseil des ministres de reprise"

Secrétaire d’Etat en charge de la Modernisation de l’Administration, Brice Kouassi, par ailleurs cadre du RHDP (parti au pouvoir), s’est montré très remonté récemment contre Jeannot Ahoussou-Kouadio après que le président du Sénat ivoirien a tenu des propos virulents à l'encontre d’Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, lors d’une réunion. Dans un pamphlet, le maire de la commune de Didiévi a jugé les propos de Jeannot Ahoussou, « anachroniques »; pis, une « sortie de route » qui, selon lui, trahi « la volonté d’auto-légitimation d’un homme usagé, usité et usé qui a perdu toute crédibilité dans le V baoulé ».

La sortie de Brice Kouassi lui avait alors valu une volée de bois verts de la part de proches du président du Sénat. Militant RHDP du grand centre, Kouamé Kouassi a rappelé au secrétaire d'État que « le Président Jeannot Ahoussou-Kouadio, rentré après une longue absence due à la maladie, a choisi d’aller sur le terrain pour faire la promotion du RHDP, de ses actions de développement au service des populations » et qu’Ahoussou « n’est pas coupable de l’incapacité » de Brice Kouassi « à porter les couleurs du RHDP ».

« Ta récente sortie laisse fort à penser que ta cuisante défaite aux dernières législatives a eu raison de toi en te laissant une forme d’«obusite », « shell shock » disent les Anglais pour désigner leurs soldats soufrant d’une névrose de guerre. C’est donc souffrant de cette forme de pathologie que tu viens de t’illustrer de la plus mauvaise des manières en attaquant de l’intérieur le RHDP notre parti (…) Nul n’est coupable de ton incapacité à porter les couleurs du RHDP. La sagesse aurait voulu que tu t’asseyes et t’organises pour la suite sans en vouloir à qui que ce soit. Le stress, l’anxiété et la peur que tu traverses ne sont les fautes de personne. Le Parti n’a pas à subir les conséquences de tes sentiments contrariés. Tu devrais plutôt t’organiser aux côtés de ton aîné pour reconquérir le territoire de Didiévi pour les échéances à venir », a lancé Kouamé Kouassi.

Après quelques moments d’accalmie due aux vacances gouvernementales, on vient d’apprendre que Brice Kouassi aurait été recardé par le président de la République, Alassane Ouattara, lors de la rentrée gouvernementale qui a eu lieu le mercredi 08 septembre 2021. « Brice Kouassi n’oubliera pas de sitôt ce premier Conseil des ministres de reprise. Celui qui, avant le Conseil, confiait à ses collègues assumer son avanie, en a pris fortement pour son grade. Le Président Alassane Ouattara lui a volé dans les plumes, jugeant inacceptable cette attaque d’un membre du Gouvernement à un Président d’Institution. Un recadrage à la hauteur de l’irrévérence incompréhensible du jeune Secrétariat d’Etat qui avait mis mal à l’aise ses collègues et le Chef du Gouvernement », se réjouit un proche d’Ahoussou Jeannot.

Selon lui, le Premier ministre qui a vu son autorité réhabilitée par le président Ouattara au regard de la "trop grande influence" du Directeur Exécutif du RHDP, Adama Bictogo, sur plusieurs ministres, notamment les plus jeunes, trouve en cette circonstance l’occasion de l’affirmer, en mettant de l’ordre dans ses rangs. « Le Président Ouattara ayant affirmé qu’en d’autres temps, il aurait viré celui qui se serait rendu coupable d’un pareil écart de conduite », confie notre source.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus