Koffi Olomidé quitte la scène du Femua, Vetcho Lolas crache ses vérités

Vetcho Lolas: ‘’ Il faut aussi qu’on apprenne à respecter ce grand Monsieur qu’est Asalfo‘’
Par Mael Espoir
Publié le 15 septembre 2021 à 20:21 | mis à jour le 15 septembre 2021 à 20:21

Le chanteur Coupé-décalé, Vetcho Lolas, s’est prononcé sur le comportement de l’artiste congolais Koffi Olomidé lors du Festival des musiques urbaines d’Anoumanbo (Femua) le samedi dernier.

Vetcho Lolas: ‘’ Il faut aussi qu’on apprenne à respecter ce grand Monsieur qu’est Asalfo‘’

Venu clôturer, le samedi dernier, les concerts du FEMUA 2021 à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) de Marcory à Abidjan, le chanteur congolais, Koffi Olomidé, a encore fait parler de lui. Selon des sources, le passage de l'artiste était initialement programmé à 4 h 30 du matin. Arrivé dans les loges à 4 heures, le fondateur de l’orchestre Quartier Latin a dû patienter plus de deux heures de temps avant de monter sur scène aux environs de 6 heures du matin, alors que le jour s'était déjà levé sur la lagune Ebrié.

Ce que n'aurait pas apprécié le chanteur congolais. Après quelques minutes passées sur la scène, Koffi Olomidé s'est retiré contre toute attente. '' Je sais que vous avez sommeil, on m'a demandé d'être présent à 4h30, je suis là (...) Merci aux organisateurs de m'avoir programmé à 7 heures du matin'', a-t-il lancé avant de quitter le podium. Une scène qui continue de susciter de nombreuses réactions. Le chanteur Coupé décalé, Vetcho Lolas, s’est invité dans le débat. Il a fait savoir que Koffi Olomidé devrait avoir un peu plus de respect pour le commissaire général du Femua, Asalfo.

«Ecoutez, sachez qu’Asalfo sait faire les choses. C’est un Monsieur bien organisé qui ne fait rien dans le billard. Quand vous devez jouer à un événement d’Asalfo, vous êtes déjà imprégné de tout ce qui vous attend comme programmation. Tout est déjà établi sur un conducteur et vous êtes “briefé” par rapport à ce conducteur», explique Vetcho Lolas à vibe radio. Puis d’ajouter : «Koffi Olomidé, c’est un père, il n’est pas mon ami, il a ses caprices. Et d’ailleurs, le doyen Koffi n’est pas à son premier couac avec le public ivoirien. Mais faisons attention, car c’est la Côte d’Ivoire qui fabrique les Stars. Je ne défends personne, mais il faut aussi qu’on apprenne à respecter ce grand Monsieur qu’est Asalfo».


Afficher les commentaires
Articles les plus lus