Brenda Biya, l'unique fille de Paul et Chantal Biya, prête à se marier mais...

Anastasie Brenda Biya Eyenga
Par Eugène SAHI
Publié le 16 septembre 2021 à 10:29 | mis à jour le 16 septembre 2021 à 10:29

Brenda Biya serait enfin prête à se marier. La fille du président Paul Biya est à la recherche d'un amour spécifique. « Mon futur mari doit avoir mon niveau de maturité », estime la jeune femme.

Brenda Biya: Voici les critères que doit remplir l'époux de la fille du président du cameroun

Anastasie Brenda Biya Eyenga ne veut pas de n’importe qui comme mari. Quel que soit son niveau, l’homme qui voudra l’épouser, doit remplir des critères que vient de fixer l’unique fille de chantal Biya.

Très présente sur les réseaux sociaux, elle a fait un petit message où elle parle de sa préférence en matière de choix d’homme. Pour elle, il faut des hommes qui ont une certaine maturité.

« C’est prouvé que les femmes deviennent matures plus vite que les hommes. Je préfère sortir avec un homme qui a déjà atteint mon niveau de maturité. Je ne suis pas du genre à espérer un jour te faire grandir. C’est le job de ta maman ça », a posté Brenda Biya, sur sa page Facebook. Depuis sa publication, chacun y va de son commentaire.

Dans une récente publication sur ses différents comptes, la fille de Paul Biya et de Chantal a dressé les conditions qu’il faut remplir par son futur mari, qu’il ait la peau noire ou blanche.

« Mon futur mari doit tolérer, si possible aimer mes 4 chiens et mon chat. Je n’aime pas les gens qui chassent ou botte mes bébés. C’est surtout les noirs ; les blancs adorent les animaux ! arrêtez de maltraiter les animaux domestiques des autres », a écrit Brenda Biya

A 23 ans, Brenda Biya a signé la sortie de son premier album de cinq chansons et espère « un genre d’amour réconfortant, calme et sûr ».

Née au palais d’Etoudi, elle a fréquenté les écoles maternelle et primaire du complexe Les Coccinelles, spécialement créées pour le personnel de la présidence. Avec son frère aîné Paul junior, elle a ensuite intégré l’internat du prestigieux Collège du Léman, à une dizaine de kilomètres de Genève, avant de rejoindre les États-Unis, où elle poursuit ses études.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus