Guinée : La CEDEAO discute du sort d' Alpha Condé avec les militaires

Le sort d’ Alpha Condé au coeur des discussions CEDEAO - Junte militaire
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 septembre 2021 à 18:57 | mis à jour le 17 septembre 2021 à 19:02

Nana Akufo-Addo et Alassane Ouattara sont à Conakry, afin d’y rencontrer la junte militaire. Les deux émissaires de la CEDEAO ont plaidé avec les autorités militaires, le sort du président déchu, Alpha Condé.

Le sort d’ Alpha Condé au coeur des discussions CEDEAO - Junte militaire

Évincé du pouvoir, le 5 septembre 2021, Alpha Condé est toujours aux mains des Forces spéciales. Détenu dans l'antenne des Forces spéciales au Palais du peuple, le président déchu a refusé de rendre sa démission. Soutenant être prêt à trépasser, sans jamais vouloir se plier à la demande de ses tombeurs. Dès les premiers instants du coup d’État, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a condamné avec vigueur cette prise du pouvoir par les armes, avant de prendre des mesures ciblées contre la junte militaire.

À la suite du sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, tenu à Accra, la veille, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, président du Ghana et président en exercice de la CEDEAO, ainsi qu’Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, se sont envolés pour la Guinée dans le cadre d’une mission de haut niveau de l’organisation sous-régionale. Ces deux dirigeants africains, accueillis par une foule hostile à leur arrivée dans la capitale guinéenne, ont tout de même poursuivi leur chemin, pour finalement rencontrer Mamady Doumbouya et la junte militaire.

Le Président Akufo-Addo a par ailleurs indiqué dans un tweet : « Je suis actuellement en Guinée, en ma qualité de Président de l'Autorité de la CEDEAO, avec le président de Côte d'Ivoire, S.E. Alassane Ouattara, pour m'entretenir avec la direction militaire en Guinée dirigée par le col Mamadi Doumbouya, centré en grande partie sur le sort du président Alpha Condé. »

Propos qui n’ont pas échappé à une internaute qui a aussitôt répliqué : « Où étiez-vous quand Condé a changé la Constitution, emprisonné et tué pour un troisième mandat ? » Puis, elle ajoute : « Alassane Ouattara fait de même en Côte d’Ivoire. »


Afficher les commentaires
Articles les plus lus