Crash du MI 24 de l'Armée Ivoirienne: La Nation pleure ses Aviateurs

Hommage des Armées et de la Nation aux valeureux militaires décédés dans le crash du MI 24 de l'Armée Ivoirienne
Par David Yala
Publié le 25 septembre 2021 à 15:06 | mis à jour le 25 septembre 2021 à 15:06

Dans la nuit du jeudi 09 au vendredi 10 septembre 2021, un hélicoptère d’attaque MI 24 de l’armée ivoirienne, en mission de reconnaissance sur la ligne frontalière nord, s’est écrasé à deux kilomètres au nord de la localité de Togolokaye, dans le département de Téhini, au nord de la Côte d’Ivoire. Les cinq occupants ont tous péri dans cet accident.

Hommage des Armées et de la Nation aux valeureux militaires décédés dans le crash du MI 24 de l'Armée Ivoirienne

Les dépouilles, du lieutenant BAKAYOKO Massoman, et du sergent- chef OURA Kouakou Rodolphe, ont été accueillies, dans une ambiance de tristesse et de recueillement, ce vendredi 24 septembre 2021, à 10h, à la place d'armes Général de Corps d'Armée OUATTARA Thomas d'Aquin.

Les honneurs militaires en mémoire de nos valeureux Aviateurs ont été rendus par plusieurs sections des Armées de Terre, Air et Mer, sous les ordres du commandant Ahmed BAMBA de l'Armée de l'Air. C'est le Général de Corps d'Armée Lassina DOUMBIA, Chef d'Etat- Major Général des Armées, qui présidait la cérémonie.

Au nom de SEM le président de la République, il a distingué les disparus de la médaille de Chevalier de l'Ordre National, pour services éminents rendus à leur pays la Côte d'Ivoire. Quant aux familles, elles ont reçu la compassion et le soutien de toute l'armée et de la nation, avant de recevoir les corps de leurs fils.

Le lieutenant BAKAYOKO et le chef OURA, sont tombés au champ d'honneur, le vendredi 10 septembre 2021 au Nord du pays, suite à l'accident du MI 24 de l'Air Ivoirienne.

Une forte délégation du personnel de notre Armée de l'Air, durement éprouvée, a fait le déplacement au Camp Gallieni, sous la conduite du Général de Brigade Aérienne, Alfred KOFFI, Chef d'Etat-Major. Nos aviateurs étaient soutenus par les frères d'armes de la Gendarmerie, de la Marine, de l'Armée de Terre, et la Police nationale, pour ce dernier adieu aux défunts.

Source: SERVICE COMMUNICATION DE L'ARMÉE DE L'AIR


Afficher les commentaires
Articles les plus lus