Allemagne: Quel Chancelier pour succéder à Angela Merkel?

Chancelier -  Angela Merkel  s'en va
Par Eugène SAHI
Publié le 27 septembre 2021 à 12:23 | mis à jour le 27 septembre 2021 à 12:23

Chancelier - Quelle coalition va gouverner l’Allemagne après 16 ans de règne de la Chancelière Angela Merkel au moment où s’ouvre la 20e législature de la République Fédérale d’Allemagne. Décryptage d’une succession morcelée.

Allemagne: Comment on élit le nouveau chancelier après le renouvellement du Bundestag

Les élections fédérales allemandes du dimanche 26 septembre 2021, ont permis de renouveler les membres du Bundestag (Assemblée parlementaire). Après l’élection du Bundestag, une lourde tâche attend les nouveaux représentants du peuple allemand. Avant que le nouveau gouvernement puisse être opérationnel, des négociations doivent être menées pour former une coalition et le chancelier ou la chancelière doit être élu(e). La partie de poker a commencé.

Selon les premiers résultats officiels provisoires diffusés lundi matin sur le site de la commission électorale, le centre-gauche du SPD et leur chef de file, Olaf Scholz, ont recueilli 25,7 % des suffrages, devançant de peu l'union conservatrice CDU-CSU d'Armin Laschet, qui accuse un score historiquement bas de 24,1 %.

Comment le gouvernement est-il formé ?

Dès ce lundi matin, les directions des différents partis susceptibles d'entrer dans une future coalition se réunissent à Berlin et devraient donner des indications sur les alliances qu'elles envisagent. Chacun des deux camps souhaitant former un gouvernement. Une alliance entre trois formations politiques se profile; ni la CDU ni le SPD ne pouvant obtenir une majorité avec un seul autre parti. Pour la première fois, les deux grandes familles politiques allemandes obtiennent à elles deux un peu moins de 50% des voix. Olaf Scholz pourrait opter pour la formation d'un gouvernement avec les Verts et les libéraux-démocrates du FDP.

Une coalition plus marquée à gauche, rassemblant le SPD, les écologistes et Die Linke est moins probable, car elle ne permettrait pas d'obtenir une majorité. Autre possibilité : une alliance entre la CDU, les Verts et les libéraux-démocrates du FDP.

Étapes de l’élection du chancelier ou la chancelière?

L’élection du chef de gouvernement est la première tâche importante du nouveau parlement. Le président fédéral propose des candidats ; en général il s’agit des candidats des partis de la coalition gouvernementale. Les députés votent à bulletin secret. Pour être élu, il faut obtenir la majorité absolue. Celle-ci donne au chancelier la légitimité à gouverner. L’élu ou l’élue est nommé(e) chancelier ou chancelière par le président fédéral en l’espace d’une semaine et prête serment devant le Bundestag. S’il n’y a pas de majorité absolue, un second tour a lieu dans les deux semaines qui suivent. Toutefois, jusqu’à maintenant, tous les chanceliers depuis 1949 ont été élus au premier tour.

Quelles sont les tâches du chancelier ?

Le chancelier ou la chancelière, établit les grandes lignes de la politique du gouvernement. Il ou elle définit le nombre et les tâches des ministères, nomme les ministres et est à leur tête. Les compétences et les instruments de gouvernement du chancelier allemand sont comparables à ceux d’un président d’une démocratie présidentielle. Le chancelier reçoit un salaire de base qui s'élève à 226 000 euros par an

Angela Merkel, première « chancelière » de l’histoire de l’Allemagne

En tant que première « chancelière », Angela Merkel a créé un précédent qui a obligé les Allemands à inventer la forme féminine du mot qui n’existait pas, « Kanzlerin ». Le mot est désormais tellement ancré que le candidat social-démocrate Olaf Scholz s’y réfère avec malice, bien qu’étant un homme, dans son affichage de campagne « Er Kann Kanzlerin » ( « Il peut être chancelière »).


Cela faisait plus de 1 000 ans que la forme masculine, « Kanzler » était invariablement employée. Sous le Saint-Empire romain, l’« archichancelier » était le plus haut dignitaire. La tradition se poursuit sous l’empire carolingien.

Bien plus tard, le chef d’État Otto von Bismarck vient fixer le mot dans la politique moderne, en devenant « Bundeskanzler » (« Chancelier fédéral ») en 1867 sous la confédération nord-allemande, puis Reichskanzler « Chancelier du Royaume » avec la création de l’Empire allemand en 1871. Après la chute du IIIe Reich, la loi fondamentale allemande de 1949 rétablit l’appellation « Bundeskanzler », qui doit « fixer les grandes orientations de la politique et d’en assumer la responsabilité ».

Le président fédéral d'Allemagne

S’il existe bien une fonction de président fédéral en Allemagne occupée depuis 2017 par Frank-Walter Steinmeier (social-démocrate, SPD), il s’agit d’une figure morale importante chargée de veiller au bon fonctionnement des institutions.

Élu pour cinq ans (contre quatre pour le chancelier), le président fédéral allemand promulgue les lois, signe les traités, mais est considéré comme politiquement neutre.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus