Tunisie : Kais Saied nomme Nejla Bouden à la tête du gouvernement

Tunisie : Kais Saied nomme Nejla Bouden à la tête du gouvernement
Par K. Richard Kouassi
Publié le 29 septembre 2021 à 13:39 | mis à jour le 29 septembre 2021 à 13:39

Kais Saied, le président de la Tunisie, a porté son choix sur Nejla Bouden Romdhan pour former le prochain gouvernement. Le nouveau Premier ministre est professeur de géologie à l'École nationale des ingénieurs de Tunis (ENIT). Anciennement directrice générale de l'unité de gestion du Projet de modernisation de l'Enseignement supérieur en soutien à l'Employabilité (PromESsE).

Tunisie : Qui est le nouveau Premier ministre ?

La Tunisie a un nouveau Premier ministre deux mois après la dissolution du gouvernement. En effet, en application des dispositions du décret présidentiel n° 2021-117 du 22 septembre 2021, relatif aux mesures exceptionnelles et notamment son article 16, Kais Saied a nommé Nejla Bouden Romdhan au poste de Premier ministre. Cette femme de 63 ans titulaire d'un doctorat en géologie et d'un master en exploitation pétrolière a la lourde tâche de former la nouvelle équipe gouvernementale. L'annonce a été faite le mercredi 29 septembre 2021 par la présidence de la République. Selon le communiqué, la remplaçante de Hichem Hachichi devra "former un gouvernement dans les plus brefs délais". C'est la toute première fois qu'une femme occupe le poste de Premier ministre en Tunisie.

Nejla Bouden Romdhan enseigne la géologie à l'École nationale des ingénieurs de Tunis (ENIT). Elle détient doctorat en géologie décroché à l'École nationale supérieure des mines de Paris. La nouvelle cheffe du gouvernement de la Tunsie a été directrice générale de l'unité de gestion du projet de modernisation de l'Enseignement supérieur en soutien à l'employabilité ou encore PromESsE. Le tout nouveau Premier ministre tunisien a également été chargé de mission au cabinet du ministre de l'Enseignement et de la Recherche scientifique en 2015.

Fin juillet 2021, Kais Saied a annoncé le limogeage de Hichem Hachichi qui était à la tête du gouvernement de la Tunisie. "Nous allons annoncer d'autres mesures pour sauver la Tunisie. Le peuple tunisien doit continuer sa révolution en toute légitimité et nous appliquerons la loi", avait promis le chef d'État.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus