Guinée: Bain de foule pour Mamadi Doumbouya dans les rues de Conakry

Guinée
Par Eugène SAHI
Publié le 03 octobre 2021 à 11:30 | mis à jour le 03 octobre 2021 à 11:30

Le samedi 2 octobre, jour de célébration du 63ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée, le président de la transition, Mamadi Doumbouya, accompagné du groupe des forces spéciales, a été accueilli par des foules en liesse dans la capitale.

Guinée: Mamadi Doumbouya rend hommage aux valeureux fils et filles disparus

Vêtus de t-shirts pour célébrer la fête de l’indépendance ce samedi, des milliers de citoyens guinéens ont acclamé leur nouveau chef de l’Etat investi vendredi par la Cour suprême, alors que celui-ci s’adonnait à une parade dans des rues de Conakry, rapporte le site Mosaique Guinée.

Les forces de défense en charge de la protection du patron du CNRD ont eu du mal à se frayer un chemin pour le cortège présidentiel.

De la rentrée de la commune de Ratoma aux différents quartiers de la ville, le cortège du colonel Mamadi Doumbouya s’offre un bain de foule le long de son trajet.

Il s’agit pour le nouvel homme fort de Conakry, de vivre la joie des jeunes et femmes, massivement mobilisés pour célébrer la fête du 2 octobre.

« Cette fête est placée sous le signe de l’espérance et du rassemblement. Notre pays a plus que jamais besoin de ses fils pour l’union sacrée de toute la population pour qu’ensemble nous arrivions à construire ce pays », a déclaré le président de la transition, le colonel Mamady Doumbouya, dans un court discours prononcé après le traditionnel dépôt de la gerbe de fleurs à la place des martyrs.

« Je profite de cette journée du 2 octobre pour souhaiter bonne fête à toutes les filles et à tous les fils de ce pays. Notre beau pays a perdu beaucoup de ses enfants valeureux. C’est donc l’occasion pour moi de saluer leurs mémoires », a-t-il déclaré.

« En raison du contexte social, politique et économique de notre pays, la célébration ne se déroulera pas dans les formes habituelles», avait déclaré vendredi le président Doumbouya lors de la cérémonie de son investiture.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus