Racisme à Tesla: Un Noir gagne son procès et empoche 137 millions US

Tesla
Par Eugène SAHI
Publié le 06 octobre 2021 à 08:43 | mis à jour le 06 octobre 2021 à 08:43

Tesla a été condamné par un juge americain à une amende de 137 millions de dollars dans une affaire de racisme dans l'une de ses usines en Californie.

Tesla écope de la plus lourde amende jamais infligée pour faits de racisme

Aux Etat-Unis, un jury fédéral a ordonné lundi à Tesla de verser plus de 130 millions de dollars de dommages et intérêts à un ancien travailleur noir, estimant qu'il avait été soumis à un environnement de travail raciste.

En cause : le constructeur américain n'a pas agi pour lutter contre des faits de racisme. Le plaignant, un afro-américain du nom d'Owen Diaz, a été placé dans l'usine Tesla de Fremont (Californie) par une agence d'intérim. Selon un juge fédéral, il y aurait travaillé dans un climat hostile et raciste.

Via cette condamnation, Tesla écope de l'amende la plus élevée jamais infligée pour des faits de racisme sur le lieu de travail. En mai 2021, l'entréprise avait déjà dû verser un million de dollars dans une affaire similaire.

Selon l'avocat de monsieur Diaz, le terme "nègre" était fréquent à l'usine. Un environnement qui a engendré des nuits blanches chez son client, précisait-il encore.

Monsieur Diaz a dès lors reçu 6,9 millions de dollars pour les dommages émotionnels et 130 millions de dollars de dommages et intérêts pénaux.

M. Diaz a déclaré au tribunal que des « épithètes racistes quotidiennes » étaient utilisées dans l'usine, y compris un mot raciste commençant par un « n ». De plus, des graffitis et des dessins racistes apparaissaient dans son espace de travail et dans les toilettes, et des collègues lui auraient dit de « retourner en Afrique ».

Les collègues de Diaz s’en seraient même pris à son fils, Demetric, qui avait obtenu son premier emploi au sein de l’entreprise grâce à l’aide de son père.

L'entreprise a réagi par voie de communiqué expliquant que "le Tesla d'aujourd'hui n'était plus le même que le Tesla de 2015 et 2016".

Tesla avait obtenu la première place du classement d’Universum en 2020, qui répertoriait les entreprises qui attiraient le plus les ingénieurs américains.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus