Burkina : Terrorisme, Roch Kaboré «pleure» ses militaires tués à Yirgou

Roch Kaboré : « Nos cœurs sont meurtris, mais nous restons à jamais déterminés »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 06 octobre 2021 à 15:31 | mis à jour le 06 octobre 2021 à 15:32

Une attaque terroriste perpétrée, lundi 4 octobre, dans la localité de Yirgou a causé la mort de 14 soldats burkinabè. Roch Kaboré, dans un tweet, a exprimé sa profonde douleur quant à cette énorme perte, non sans afficher sa détermination à défendre son pays contre le terrorisme.

Roch Kaboré : « Nos cœurs sont meurtris, mais nous restons à jamais déterminés »

Le Burkina Faso fait face à une vague de terreur depuis 2016. Outre les attaques terroristes du Splendid Hôtel, du restaurant Cappuccino ou de la terrasse Aziz Istanbul de Ouagadougou, le pays des hommes intègres vit dans une véritable psychose depuis que le fléau s'est métastasé à travers le territoire national.

La zone des trois frontières Mali - Niger - Burkina Faso a été quasiment mise sous coupe par les djihadistes, qui s'y sont visiblement établis et d'où ils ne cessent de lancer de fréquentes attaques contre les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations civiles.

Au petit matin du lundi 4 octobre, des terroristes ont lancé une attaque armée contre le détachement militaire de Yirgou dans la province du Sanmatenga dans la région du centre-nord du pays. Le dernier bilan établi selon un communiqué de l'armée burkinabè, à la suite de cette attaque, fait état de quatorze (14) soldats tués et sept (7) autres blessés.

"Face aux assaillants venus en grand nombre et lourdement armés, les militaires ont fait preuve d'une grande combativité en leur opposant une riposte vigoureuse", a expliqué Barthélemy Simporé; ministre délégué à la Défense dans son communiqué. La riposte qui s'en est suivi a permis la neutralisation de "plusieurs terroristes. N'empêche que les autorités burkinabè sont encore sous le choc après cette autre lourde perte au sein de leurs forces armées.

À la suite de son collaborateur à la Défense, le Président Roch Kaboré a exprimé sa compassion pour ses militaires tombés au champ d'honneur. « 14 de nos hommes sont tombés ce 4 octobre 2021 à Yirgou, sous les balles assassines de l’hydre terroriste », a tweeté le chef d'État burkinabè, avant d'ajouter : « Nos cœurs sont meurtris, mais nous restons à jamais déterminés à défendre notre pays. Reposez en paix, dignes fils du Burkina Faso, et prompt rétablissement aux blessés. » Illustrant son tweet par une gerbe de fleurs entouré du drapeau national, en mémoire des militaires tués.

Jusqu'à quand se terminera ce cycle infernal ? tel est l'interrogation majeure qui ne cesse de tarauder les esprits au Pays des hommes intègres.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus